Calendula officinalis ou Soucis des jardins : plante aux nombreux bienfaits

Ecrit par : 
Calendula officinalis ou Soucis des jardins

La Calendula officinalis, que nous appelons tous couramment souci des jardins, est une fleur qui pousse principalement en Europe mais que l’on peut rencontrer ailleurs dans le monde. Elle fait partie de la famille des Astéracées et se plaît sur les bords des chemins, les prés et les terrains abandonnés.

Cette plante herbacée annuelle, originaire d’Europe méridionale, produit des fleurs jaunes, orangées ou rouges à la saveur amère et aromatique. Elles sont utilisées pour leur finesse culinaire et leurs propriétés médicinales depuis des siècles. Le souci est largement reconnu comme un remède naturel très efficace pour traiter diverses maladies et douleurs. Ces vertus médicinales ont conduit à sa reconnaissance croissante en phytothérapie moderne.

Quelle est l’origine du souci ?

On trouve des références historiques au souci depuis plus de 2000 ans. Les Grecs anciens l’utilisaient pour guérir les blessures et les infections cutanées.

Dans l’Antiquité, on croyait que les fleurs jaune vif du souci étaient porteuses de bonheur et de chance. Un autre dicton populaire associait le souci à la protection contre les mauvais sorts.

Les Romains quant à eux utilisaient le souci pour ses effets immunomodulateurs et antiseptiques, et le recommandaient aux soldats comme remède contre les brûlures et les plaies. Durant le Moyen-Âge, les médecins utilisaient la plante pour soigner toutes sortes de problèmes de santé, des maux de tête aux affections cardiaques.

Aujourd’hui, le souci est encore largement utilisé pour ses nombreuses vertus thérapeutiques.

Il est consommé sous forme de tisanes, de teintures et de différents extraits, ainsi que pour l’aromathérapie et les applications topiques.

Les bienfaits et vertus médicinales du souci

Le souci est riche en flavonoïdes, en acides gras, en tanins, en saponines et en huiles essentielles. Ces composantes font de la plante un puissant antioxydant, anti-inflammatoire et antiseptique, ce qui explique son succès en tant que remède naturel pour de nombreux maux.

1. Soulager les affections cutanées

Les propriétés antibactériennes du souci en font l’un des meilleurs remèdes pour le traitement des affections cutanées.

La plante aide à soulager l’eczéma, l’herpès labial, la teigne et les furoncles grâce à ses effets anti-inflammatoires.

Elle peut également être appliquée en cas de coupure ou de brûlure afin d’accélérer la guérison et de réduire la douleur. Ici elle est principalement utilisé sous forme d’huile.

2. Apaiser les maux de ventre et les troubles digestifs

Le souci agit comme un tonique gastrique, ce qui signifie qu’il peut soulager les maux digestifs tels que la constipation, la colite et l’indigestion. Il a également des effets calmants et cicatrisants sur l’estomac et les intestins, ce qui en fait un excellent remède à prendre après un repas copieux.

3. Le souci peut aider à améliorer le fonctionnement cardiaque

Le souci contient des composés connus pour améliorer le fonctionnement cardiovasculaire et réguler la pression artérielle. Par exemple, il contient des flavonoïdes qui augmentent la circulation sanguine et réduisent les risques de maladies cardio-vasculaires. De plus, les antioxydants qu’il contient sont bénéfiques pour le cœur.

4. Comment soulager les douleurs menstruelles avec le souci ?

Le souci (Calendula officinalis) est connu pour soulager les symptômes liés au syndrome prémenstruel et aux règles douloureuses. Sa richesse en vitamine E et en fer aide à contrôler les spasmes utérins et à atténuer la fatigue et les crampes associées au cycle menstruel.

5. Vous avez mal à la gorge ? Pensez au souci !

mal à la gorge ? Pensez au souci des jardins !

Les propriétés antimicrobiennes et anti-inflammatoires du souci en font un remède naturel très efficace contre les maux de gorge. Boire une infusion de souci peut aider à soulager la gorge irritée et à calmer la toux. On peut également l’appliquer en gargarisme afin d’atténuer les inflammations.

6. Prévenir le rhume et la grippe

Grâce à ses effets antiviraux et immunostimulants, le souci peut aider à lutter contre le rhume et la grippe. En buvant une tisane de souci, il est possible de stimuler le système immunitaire et d’améliorer la résistance aux virus. C’est une plante à avoir dans votre jardin, pour notamment bénéficier de ces bienfaits pour la santé à l’entrée de l’hiver.

7. Réduire le stress et l’anxiété

Cette plante méridionale  peut jouer un rôle important dans le traitement des troubles anxieux et dépressifs. Il contient des flavonoïdes qui aident à réduire le stress et à apaiser l’esprit. Grâce à ses effets sédatifs, il peut également aider à combattre l’insomnie.

Le Souci : sous quelle forme l’utiliser ?

Le souci peut être consommé sous différentes formes, notamment en tisane, en gélules, en teinture, en lotion, huile et en compresses. Il peut également être appliqué directement sur la peau sous forme d’onguent ou de crème. Cependant, avant de l’utiliser, il est important de consulter un professionnel de la santé.

Et si vous plantiez du souci (Calendula officinalis) dans votre jardin ?

Pour avoir toujours dans votre maison du Calendula le mieux est encore d’en planter dans votre jardin ! Et bonne nouvelle c’est une plante simple à cultiver et à entretenir. Voici quelques conseils pour la planter dans votre jardin en toute simplicité :

  1. Choisir un emplacement ensoleillé : Le Calendula a besoin d’au moins six heures de soleil par jour pour bien se développer.
  2. Préparer le sol : Le Calendula tolère différents types de sol, mais préfère un sol bien drainé et fertile. Avant la plantation, ameublissez le sol avec une fourche ou une pelle, enlevez les mauvaises herbes et ajoutez du compost ou du fumier pour améliorer la fertilité.
  3. Semer les graines : Semez les graines directement dans le sol à environ 1 cm de profondeur, en les espaçant de 20 à 30 cm. Vous pouvez semer les graines à la fin du printemps ou au début de l’été.
  4. Arroser régulièrement : Arrosez régulièrement pour garder le sol humide, mais pas détrempé. Évitez d’arroser les feuilles pour éviter les maladies fongiques.
  5. Entretenir les plants : Éclaircissez les plants en retirant les plus faibles pour laisser suffisamment d’espace à ceux qui restent. Pincez également les tiges pour favoriser la ramification et prolonger la floraison.
  6. Récolter les fleurs : Les fleurs de Calendula sont comestibles et peuvent être utilisées pour préparer des tisanes, des huiles, des teintures et des crèmes. Récoltez les fleurs au fur et à mesure qu’elles apparaissent pour prolonger la floraison.

Une plante aux jolies couleurs vives

Les fleurs de Calendula officinalis, également connu sous le nom de souci des jardins, peuvent être de différentes couleurs. Les variétés les plus courantes ont des fleurs de couleur jaune orangé vif, mais il existe également des cultivars qui ont des fleurs blanches, roses, rouges ou bicolores.

D'autres articles consacrés au jardin