Accueil Jardin Entretien du jardin d’une maison en location : quelles responsabilités pour le locataire ?
Entretien du jardin d'une maison en location : quelles responsabilités pour le locataire ?

Entretien du jardin d’une maison en location : quelles responsabilités pour le locataire ?

La loi et l’entretien du jardin par le locataire

Selon l’article 7 de la loi de 89 (loi n°89-462 du 6 juillet 1989), le locataire doit entretenir « le logement, ses accessoires et ses équipements » et effectuer les « menues réparations » ainsi que toutes les réparations locatives définies par décret.

En ce qui concerne les parties extérieures d’une maison louée, cela inclut généralement les espaces verts et aménagements paysagers :

  • Jardin privatif,
  • Piscine,
  • Plantes et arbres non fruitiers,
  • Allées et clôtures,
  • Dépendances et autres éléments architecturaux.

Bien sûr, cette notion générale peut varier selon le type de contrat de location ou les spécificités du logement. Il est donc recommandé de consulter votre bail pour vérifier les obligations précises qui vous sont imposées.

En cas de doute, n’hésitez pas à demander des éclaircissements auprès du propriétaire.

Détails des tâches à réaliser dans le jardin par un locataire

Même sans mention spécifique dans votre contrat de location, il est généralement admis que l’entretien du jardin soit effectué par le locataire.

Voici une liste non exhaustive des missions courantes :

  • Tonte de la pelouse : effectuez cette tâche régulièrement pendant la saison de croissance;
  • Taille des plantations : taillez les haies, arbustes et petits arbres si nécessaire;
  • Arrosage : prenez soin de fournir suffisamment d’eau aux plantes, arbres et fleurs;
  • Ramassage des feuilles mortes : gardez le jardin propre et évitez les amas qui favorisent la prolifération des maladies et parasites;
  • Entretien des allées et terrasses : désherbez et balayez ces surfaces pour prévenir les chutes;
  • Maintenance des équipements : vérifiez le bon fonctionnement des systèmes d’arrosage, éclairages extérieurs et autres dispositifs installés.

N’oubliez pas que certaines responsabilités peuvent être partagées entre le locataire et le propriétaire, comme par exemple l’entretien d’une piscine.

Veillez à bien définir les rôles en concertation avec ce dernier afin de prévenir tout malentendu ou litige.

Tâches « hors norme » : que faire ?

Dans certaines situations, un locataire peut être confronté à des travaux exceptionnels dans son jardin :

  • Élagage d’un arbre dangereux,
  • Abattage d’un arbre mort,
  • Réparation d’infrastructures endommagées (clôture, pergola…),
  • Problèmes liés à une pollution du sol.

Dans ces cas, la meilleure solution est de contacter rapidement le propriétaire. En général, il sera tenu de prendre en charge ces opérations coûteuses ou complexes qui excèdent les compétences d’un locataire lambda.

Si votre bail stipule expressément que vous êtes responsable de telles interventions, veillez à respecter cette obligation pour éviter des désagréments ultérieurs.

Une bonne communication avec votre propriétaire facilite l’entretien du jardin

Pour que l’entretien du jardin d’une maison louée se passe au mieux, il est essentiel d’établir un dialogue sain et transparent avec le propriétaire.

Vous pouvez lui demander conseil sur les techniques de jardinage appropriées pour son terrain, notamment si vous n’êtes pas familier avec la région ou les plantes locales.

De même, informez-le régulièrement des éventuels problèmes rencontrés ou des interventions nécessaires pour maintenir un cadre de vie agréable.

Consigner par écrit les accords et les échanges

Pour éviter que de simples désaccords ne dégénèrent en véritable conflit, il est recommandé de formaliser vos échanges avec le propriétaire :

  • Gardez une trace écrite de toutes vos demandes ou notifications (courriers, mails),
  • Rédigez un état des lieux précis et détaillé avant d’emménager,
  • Prenez des photos des espaces verts à votre entrée et tout au long de votre séjour,
  • Mettez-vous d’accord sur un échéancier pour les travaux qui doivent être réalisés par le propriétaire,
  • Rassemblez tous les documents légaux concernant la maison et son terrain (permis de construire, certificats d’urbanisme…).

Ceci permettra de prouver votre bonne foi en cas de litige et facilitera la résolution amiable de bien des problèmes.

N’oubliez pas que l’essentiel est de profiter sereinement de votre espace extérieur, sans négliger le respect des obligations légales et contractuelles vous incombant.

4.5/5 - (10 votes)

Gaëlle Lajardiniere

Bonjour, je m'appelle Gaelle, j'ai 32 ans et je suis rédactrice web passionnée par le jardin et le potager. Sur ce site, je partage mes conseils et astuces pour cultiver un beau jardin et un potager bio et florissant. Bienvenue dans mon univers vert et inspirant ! Je suis une passionnée de jardinage, mais pas seulement ! J'adore découvrir de nouvelles plantes et m'occuper de mon jardin en famille. Je partager avec vous en plus des mes DIY pour jardiner avec vos enfants, mes recettes avec fruits & légumes de saison.

A lire également

Post navigation