Buches, granulés bois ou pellets : qui est le moins cher pour vous chauffer ?

Ecrit par : 

Pour vous chauffer sans pour autant dépasser trop pour votre budget énergie, quel est le mode de chauffage le plus efficient entre les buches, les granulés bois ou pellets ?

Buches, granulés bois ou pellets : qui est le moins cher pour vous chauffer ?

Les différents types de combustibles bois

Dans un contexte où l’énergie durable est au cœur des préoccupations, le chauffage au bois se révèle être une solution à la fois économique, écologique et performante.

Pour tirer parti de cette énergie renouvelable, plusieurs options s’offrent à vous :

  • les bûches classiques ou compressées,
  • les granulés (aussi appelés pellets)
  • et les plaquettes forestières

Bûches traditionnelles vs bûches compressées

Les bûches traditionnelles sont sans aucun doute les plus répandues pour chauffer les foyers avec leurs prix modérés et leur disponibilité facile.

Mais elles présentent certains inconvénients comme la nécessité de disposer d’un espace de stockage adapté, ainsi que les manutention et rangement réguliers.

  • Valeur calorifique kWh/kg : 4 ≥ 4.6
  • Taux d’humidité : 20% (bûches traditionnelles), 10-12% (buches compressées)
  • Prix moyen : 0.06€ par kWh (bûches traditionnelles), €0.12 par kWh (buches compressées)

Les bûches compressées, quant à elles, sont composées de résidus de scierie ou de copeaux de bois compactés. Leur forte densité et leur faible taux d’humidité permettent un pouvoir calorifique supérieur à celui des bûches traditionnelles.

Elles sont également moins sensibles à l’humidité, ce qui réduit les risques de mauvais fonctionnement des appareils de chauffage.

Toutefois, leur prix est bien plus élevé que celui des bûches traditionnelles.

Granulés de bois (pellets)

Les granulés de bois ou pellets sont réalisés à partir des résidus de scierie ou de la valorisation des sous-produits forestiers. Ils offrent un pouvoir calorifique constant et élevé, avec une faible teneur en humidité.

Les granulés sont pratiques pour les poêles et chaudières automatiques, car ils nécessitent peu de manipulation et ne dégagent pas de poussière.

  • Valeur calorifique kWh/kg : ≥ 4.6
  • Taux d’humidité : <10%
  • Prix moyen : 0.12€ par kWh

En revanche, il est important de vérifier la certification Din Plus / EN Plus A1 pour garantir la qualité du produit. Leur prix reste tout de même plus élevé que celui des bûches traditionnelles.

Plaquettes forestières (bois déchiqueté)

Les plaquettes forestières, aussi appelées bois déchiqueté, proviennent des résidus forestiers et des haies. Elles constituent une solution très économique pour le chauffage au bois, en valorisant des ressources souvent sous-exploitées.

  • Valeur calorifique kWh/kg : 2.3 à 3.6
  • Taux d’humidité : entre 25 et 40%
  • Prix moyen : 0.05€ par kWh

Pourtant la qualité de ce combustible varie selon les spécifications du producteur et les conditions de production. Il n’existe pas de norme universelle pour les plaquettes forestières, ce qui rend leur choix moins évident.



Influence du type de bois sur le pouvoir calorifique

Influence du type de bois sur le pouvoir calorifique

Il existe deux grandes familles d’essences de bois : les feuillus (hardwood) et les résineux (softwood). Contrairement aux idées reçues, le choix d’une essence de bois a peu d’impact sur la performance énergétique du combustible.

Une étude comparative montre une faible différence moyenne de 380 kWh/tonne pour les feuillus et seulement 60 kWh/tonne pour les résineux.

Ainsi, ce critère ne doit pas être un élément déterminant dans votre choix de combustible bois.

Alors, comment vous chauffez sans vous ruiner ?

En résumé, chaque type de combustible bois présente ses avantages et ses inconvénients, tant en termes de prix, de performance énergétique que de praticité.

Les bûches traditionnelles semblent être le choix le plus économique, tandis que les granulés et les bûches compressées offrent un meilleur pouvoir calorifique avec moins de contraintes liées au stockage et à la manipulation.

Les plaquettes forestières constituent quant à elles une alternative très bon marché, mais leur qualité varie grandement.

Au final, le choix du combustible bois dépendra essentiellement de vos besoins spécifiques en chauffage, des équipements que vous possédez déjà ou souhaitez acquérir et de votre budget.