la trotinnette electrique

La Trottinette Electrique en 11 questions

Article mise à jour le : 9 août 2022

Les trottinettes électriques sont autorisés à circuler sur les routes française – à condition qu’elles répondent à certains critères.  En octobre 2021, le code de la route à été mis à jour avec une section réservée aux trottinettes électriques ou « engins de déplacement personnel motorisés » . On les appelle désormais les EDPM.

Les trottinettes électriques sont compactes et rapides. Dans de nombreuses grandes villes françaises, les trottinettes électriques ne sont plus rares. Pratique pour parcourir en ville les quelques centaines de mètres qui séparent l’arrêt de bus du lieu de travail. Les trottinettes électriques permettent en outre de s’initier à l’e-mobilité à un prix relativement bas. Mais il y a certaines informations à connaître, pour rouler en toute légalité et en toute sécurité. L’occasion de faire le tour de cette nouvelle loi 2022 pour les trottinettes électriques 🙂

Qui peut conduire une trottinette électrique ?

En principe, toute personne âgée d’au moins 12 ans peut conduire une trottinette électrique. Il n’est pas nécessaire d’avoir un permis de conduire ou un permis de cyclomoteur pour en conduire une.

Combien de personnes peuvent rouler sur une trottinette électrique ?

Les trottinettes électriques ne sont autorisées que pour une seule personne. Le transport de passagers est formellement interdit par la loi.

Où les trottinettes électriques peuvent-elles circuler ?

En France, les trottinettes électriques peuvent circuler sur les pistes cyclables. S’il n’y a pas de piste cyclable, le conducteur doit se rabattre sur la route ou chaussée dont la vitesse maximale est de 50km/h. Les trottinettes électriques ne sont pas autorisées sur les trottoirs.

À quelle vitesse roulent les trottinettes électriques ?

Pour les trottinettes électriques homologuées, la vitesse maximale autorisée est de 25 km/h. Il existe des modèles qui peuvent rouler plus vite. Dans ce cas, le véhicule devra être homologué pour la route, et il devra posséder une plaque et une gravure d’immatriculation. A ce moment là, la trottinette ne pourra plus circuler sur les pistes cyclables.

Quelles sont les trottinettes électriques autorisés ?

Elles doivent être bridées à 25 km/h maximum. Elles doivent disposer d’un éclairage, d’une sonnette, d’un guidon et de deux freins fonctionnant indépendamment l’un de l’autre.

Quelle est l’autonomie d’une trottinette électrique ?

rouler avec une trotinnette electrique

Cela dépend de votre modèle et de sa batterie. Mais la plupart des modèles offre une batterie permettant de parcourir une vingtaine de kilomètres. Cette autonomie est suffisante pour se déplacer en ville. De plus la batterie via sur chargeur peut être assez rapidement chargée pour rouler à nouveau. Compter de 5 à 7 heures pour recharger pleinement une batterie de trottinette électrique. Certaines trottinettes sont vendues avec des chargeurs rapides qui diminuent le temps de charge de moitié.

Mais avec une batterie plus puissante et avec une utilisation modérée vous pourrez rouler jusqu’à 50 kilomètres. Il existe même un modèle offrant une autonomie de 70 kilomètres, attention c’est une trottinette très chère !

Faut-il porter un casque ?

Le port du casque n’est pas obligatoire pour les conducteurs, mais les experts conseillent d’en porter un pour des raisons de sécurité évidentes.

Combien coûte une trottinette électrique ?

Les modèles bon marché sont disponibles à partir de 140 euros (pour une version enfant). Les modèles plus chers coûtent 1000 euros, et jusqu’à beaucoup plus. Certaines marques proposent des version à plus de 4000 euros. L’investissement dépend de votre utilisation quotidienne ou non, du style recherché, du secteur…

Où acheter une trottinette électrique ?

On trouve désormais des modèles dans de nombreux magasins de sport, de cycles et chez les principaux vendeurs en ligne.

Décathlon propose par exemple plusieurs modèles, pour enfants et adultes. Les prix démarrent autour de 150€ et peuvent grimper très haut. décathlon propose la distribution de nombreuses marques comme Wispeed, Xiaomi, Globber, Urbanglide, Aprilia, Ducati… Le choix est très large, et la livraison peut se faire à votre domicile ou en retrait en magasin.

Faut-il assurer une trottinette électrique ?

Oui, les EDPM doivent être assurés au minimum par une RC : c’est la Responsabilité Civile. Cependant, plus d’un tiers des Français pensent qu’ils sont d’office couverts en cas d’accident par leur assurance automobile ou habitation. Attention ce n’est pas forcément le cas ! Il convient de contacter votre assurance pour déclarer votre véhicule et être sûr d’être indemnisé en cas de pépin.Certaines assurances se sont spécialisées dans le domaines des trottinettes électriques et proposent désormais des assurances dédiées qui couvrent bien tous les potentiels risques (à partir de 30 euros par an).

Comment choisir une assurance pour une trottinette électrique ?

Vous avez enfin pu acheter la trottinette électrique dont vous rêviez pour vos déplacements quotidiens. En effet, vous avez privilégié une transition écologique et économique de vos véhicules pour lutter efficacement contre le changement climatique. Cependant, acquérir un véhicule électrique peut s’avérer tout aussi dangereux que les moyens de transports traditionnels. Il est donc indispensable de choisir une assurance en fonction de la trottinette utilisée en prenant en compte  les garanties correspondant à votre situation.

Il est important de vérifier si vous êtes déjà couvert par la Responsabilité Civile. Ce n’est pas tout le temps le cas et pourtant, cela reste obligatoire en France. Il s’agit d’une indemnisation de base en cas d’accident. L’assurance au tiers d’une trottinette électrique vous couvrira en cas de dommages corporels ou matériels. Vos solutions seront alors un autre contrat ou une garantie différente.

Privilégiez une assurance complète qui couvre tous les risques

Ensuite, il est nécessaire de trouver la bonne assurance NVEI. Celle-ci doit pouvoir couvrir les risques spécifiques à vos trajets et l’utilisation de votre trottinette électrique. Il s’agit de la base minimum dans le choix de votre assurance, et même de toutes assurances.

Une assurance complète et efficace saura répondre à vos exigences et vous protéger quels que soient vos problèmes avec votre nouveau véhicule électrique. Vous serez indemnisé en cas de vol mais aussi pour les dommages matériels et physiques sur vous et sur autrui. Vous pouvez également être assuré contre les incidents mineurs ou autres problèmes spécifiques en fonction de votre contrat. Votre devis d’assurance doit être examiné avec beaucoup de précaution avant d’être signé.

Il convient de prendre en compte les exclusions dans les différents contrats d’assurance qui influencent grandement votre couverture. Cela peut être des exclusions de conducteurs ou bien situationnelles. Comparer les contrats d’assurances permet de juger la solution la plus adaptée à votre profil et déterminer vers quel type de contrat vous vous dirigez, que ce soit une assurance commune ou spécialisée.

Quels sont les risques sur la route ?

Les conducteurs d’EDPM doivent bien sûr respecter le code de la route. Les autres usagers, qu’il s’agisse de conducteurs de voitures, de cyclistes ou d’autres utilisateurs ne doivent par exemple pas être empêchés de dépasser. En gros il ne faut pas faire n’importe quoi et gêner les autres usagers, sous peine d’accident. Celui qui veut tourner doit le signaler au préalable par un signe de la main, comme sur un vélo. Il est interdit de rouler côte à côte sur les pistes cyclables ou sur la route.

Les accrochages sont fréquents et parfois graves et trottinette, soyez prudent au possible. Autre point important : les conducteurs de trottinettes électriques sont soumis aux mêmes limites d’alcoolémie que les automobilistes.

Si ce nouveau moyen de transport parait fun et pratique, il n’en demeure pas moins risqué si vous n’êtes pas un minimum prudent. La loi dont nous avons parlé en début d’article a d’ailleurs été publiée suite aux nombreux accidents qui mettaient en cause des EDPM. Les usagers, quel que soit leur moyen de locomotion doivent respecter le code de la route et se respecter entre eux. Alors si vous souhaitez devenir un « trotteur », veillez juste à bien prendre connaissance de tout cela.

D'autres articles consacrés au jardin