créer un potager en famille

Jardiner avec ses enfants : créer un potager

Jardiner avec les enfants, pour moi c’est bien plus important que faire des jeux, une activité DIY, créative et ludique (de type pâte à modeler, création d’un hôtel à insectes)… Je veux que mes enfants se sentent actifs dans le jardin et je veux qu’ils comprennent que leurs actions ont une influence sur la nature et l’environnement. Si nous parvenons, en tant que parents, à mettre notre perfectionnisme de côté, c’est juste génial d’observer les petits s’investir dans un projet de jardinage collectif. Vous verrez : ils sont enthousiastes et créatifs, persévérants et motivés ! Cela vous permettra de passer beaucoup de temps ensemble, apprendre, et surtout de prendre beaucoup de plaisir, dehors, sans distractions et sans écrans.  Et ça, ça n’a pas de prix !

Jardiner avec les touts petits

Plus vos enfants sont jeunes, plus ils s’initieront naturellement au jardinage, car ils apprennent beaucoup par imitation. Comme les choses prennent plus de temps avec les enfants, il peut être plus difficile au début de réaliser de grands projets de jardinage, mais cela en vaut la peine à long terme. 

Tant que vos poussins sont jeunes, la seule chose importante est finalement d’éviter les accidents potentiels. Il faut donc toujours tenir les outils tranchants ou les substances toxiques hors de leur portée. Et éventuellement clôturer les étangs, déplacer les espèces toxiques comme la digitale ou le muguet dans un coin où les enfants ne se trouvent jamais seuls. Les enfants en âge d’aller à la crèche ne peuvent pas encore planifier et entretenir seuls un potager, mais vous pouvez quand même tenir compte de leurs souhaits en matière de jardinage et les impliquer dans des activités qui leur plaisent (comme l’arrosage et la récolte). 

Créer un potager pour les enfants

À partir de la maternelle, de nombreux petits aiment prendre des responsabilités et s’occuper de leurs propres pousses. Pour cela, préparez ensemble une petite surface juste pour eux. Au début, une caisse en bois avec un peu de terreau fera l’affaire, mais si vous êtes un jardinier expérimenté, vous pouvez aussi aménager un parterre entier. 

Le week-end dernier, dans notre famille nous avons préparé et planté ensemble un mètre carré divisé en 9 carrés, selon l’idée du « squarefoot gardening » – qui consiste à diviser la surface du potager non pas en rangées, mais en carrés. Cette répartition peut être pratique si l’on souhaite planter une grande diversité et des espèces nécessitant des espaces très différents sur un petit espace. Ainsi, on n’est pas obligé de planter la même chose sur toute une rangée.

Comment commencer au mieux son potager  ?

Demandez à votre enfant quelles sortes d’aromates, de fruits et de légumes il aime particulièrement et rédigez une liste de souhaits. Vous pouvez bien sûr aussi planter un parterre de fleurs, mais ce sont surtout les plantes comestibles qui vont être intéressantes et motivantes, de par leur nature à être consommée : )

Une fois les souhaits notés, vous pouvez donner des conseils à votre enfant sur ce qui pousse rapidement et est facile à entretenir, sur ce qui peut être semé ou acheté sous forme de pot. Puis vous devez structurer sa liste en conséquence ou faire le tri. Je vous recommande d’essayer de faire en sorte que tout soit aussi simple et facile que possible, surtout la première année. Car si vous y parvenez, vous serez plus motivé pour vous occuper de cultures plus exigeantes en travail l’année suivante. 

Quelles variétés conviennent bien à un potager en famille ?

Comme dit précedemment, je vous conseille de commencer par choisir en fonction de vos goûts personnels. Nous avons par exemple opté pour une collection de fraises très différentes, quelques herbes pour les thés, ainsi que des petites tomates, des petits pois, des mini-concombres, des physalis et des poivrons jaunes. 

Outre le goût, vous devez également tenir compte des soins à apporter et de la sensibilité aux parasites. Les carottes, par exemple, sont très appréciées de mes enfants, mais elles mettent beaucoup de temps à pousser et sont très sensibles à la sécheresse. Nous les avons donc supprimées chez nous, mais vous pouvez bien sûr les essayer quand même. Voici encore quelques idées de variétés peu compliquées :

Les faciles à cultiver :

  • Tomates cerises
  • Courgettes
  • Mini poivrons
  • Chou-rave
  • Mini concombres
  • Pommes de terre
  • Physalis
  • Fraises
  • Ciboulette
  • Persil
  • Basilic
  • Verveine 
  • Menthe

Graines faciles à semer :

  • Petits pois 
  • Laitue
  • Radis (toujours semer les légumes-racines directement dans la plate-bande)
  • Tournesols
  • Souci des jardins 

Où se procurer des plantes pour votre potager ?

planter en famille : ou acheter ?

Nous sommes allés en famille dans les jardineries locales. Mais si vous avez un horticulteur à proximité de chez vous, ce sera aussi très bien ! Certaines enseignes proposent des assortiments de graines prêtes à semer et même parfois elles sont bio. Ce genre de kit se prête parfaitement à des projets tels que le nôtre. 

Sinon, vous pouvez faire voter choix selon votre liste idéale. Le choix s’est constamment élargi ces dernières années et il y en a pour tous les goûts, des fraises aux aromatiques en passant par les salades et les légumes anciens. En plus des plants, il y a différents terreaux et engrais bio : s’il vous en faut, vous aurez le choix !

Une fois que nous avions tout choisi, nous sommes passés à la caisse et nous sommes rentrés. L’après-midi, nous avons apporté le tout ensemble au jardin, préparé le parterre et planté.

Comment préparer la terre de votre potager ?

L’idéal, est d’avoir du compost à disposition. Si vous avez un composteur et du compost mature à disposition, votre potager va adorer ! Si ce n’est pas le cas, vous allez juste devoir acheter un peu de compost en ou de fumier en jardinerie.

Sinon, il faut surtout bien travailler le sol pour le rendre meuble, bien la mélanger avec votre engrais. La terre de votre potager doit être bien travaillée et riche, pour fournir à vos plantations les nutriments nécessaires à leur bonne croissance.

Arroser : suffisamment mais pas trop non plus !

Un autre facteur important pour une croissance saine est un arrosage régulier. Si vous avez votre jardin à côté de la maison ou si vous y allez régulièrement, vous pouvez faire de l’arrosage un rituel, soit le matin à une heure précise, soit après votre arrivée dans le jardin. 

Pour cela, montrez à vos enfants comment arroser en profondeur via un jet d’eau doux ou un arrosoir et expliquez-leur qu’il faut plutôt donner de l’eau aux racines et le moins possible aux feuilles (surtout pour les tomates). Si vous le souhaitez, vous pouvez également pailler la plate-bande plantée ou mettre en place des ollas (ce sont des poteries d’irrigation enfouies sous le sol). Ainsi, l’arrosage sera encore plus facile et vous augmenterez vos chances d’obtenir une bonne récolte.

Que planter et où ?

planter avec des tout petits

Lors de la répartition, veillez à donner aux spécimens avides de soleil les places avec le plus de lumière et, dans l’idéal, veillez à ce qu’ils ne se fassent pas d’ombre mutuellement défavorable. Vous trouverez des informations sur les besoins en lumière des différentes espèces de plantes directement sur les étiquettes – vous n’aurez donc pas besoin de les trouver vous-même pour chaque culture.

En outre, vous pouvez également appliquer les règles de la culture mixte. Alors que certaines plantes poussent mieux côte à côte, il existe aussi des combinaisons défavorables (par exemple les pois et les haricots) qu’il vaut mieux éviter. Mais ne vous faites pas trop d’illusions à ce sujet. Dans une plate-bande colorée, l’une ou l’autre combinaison de “mauvais voisins” ne fragilisera pas pour autant votre projet : )

Construire des treillis

Les espèces grimpantes comme les petits pois ou les mini-cornichons mexicains ont besoin d’un support pour grimper. Vous pouvez les fabriquer vous-même assez facilement avec quelques tiges de bambou et de la ficelle. Vous trouverez tout ce dont vous avez besoin au rayon accessoires de jardinage. 

Pour une structure simple et rapide, enfoncez trois longues tiges de bambou dans le sol à une profondeur d’environ 30 cm et tendez de la ficelle, par exemple en chanvre, entre elles. Si vous veillez à former quelques triangles entre les ficelles et les tiges, vous obtiendrez un assemblage solide avec un bon effet statique qui rendra l’échafaudage assez stable en soi.

Les bases du potager en carré

Le parterre est divisé en neuf carrés à l’aide de petits bâtons ou de courtes tiges de bambou et d’un peu de ficelle. Nous avons coupé quelques morceaux des très longues tiges de treillis au sécateur, mais vous pouvez aussi utiliser des branches du jardin. Dans chaque case, vous placez une espèce de plante. Si vous semez quelque chose, n’oubliez pas de mettre une marque avec des informations sur la variété et la date de semis. Je pense souvent pouvoir me souvenir de ce que j’ai semé et de l’endroit où je l’ai semé, mais je l’oublie souvent jusqu’à ma prochaine visite au jardin.

Quand planter quoi (aromates, légumes etc.) ?

Les fraises et la plupart des aromatiques peuvent être plantées dès la mi-mars. Mars et avril sont également les mois idéaux pour semer des salades à cueillir, des radis et des petits pois. Les salades et les radis peuvent être semés plus tard, mais les pois ont tendance à avoir trop chaud.

Les espèces sensibles au gel comme la tomate, le poivron, le concombre et le physalis, mais aussi le tournesol et le basilic, ne peuvent être plantés qu’après les saints de glace, fin mai. Selon la place dont vous disposez chez vous, vous pouvez soit acheter ces jeunes plants en même temps que les plantes et continuer à les cultiver sur le rebord de la fenêtre jusqu’à cette date (sans oublier de les arroser régulièrement, mais sans trop non plus), soit vous les procurer à la mi-mai, juste avant la date de plantation. 

Important : “endurcir” les plantes pendant environ une semaine avant de les mettre dans la plate-bande et les placer pendant la journée quelques heures sur la terrasse, le balcon ou le rebord extérieur de la fenêtre (mais il faut alors absolument veiller à ce que la plante soit protégée contre les chutes).

Notre potager familial en détail

une petite fille qui créée son potager

Nous avons planté différentes variétés de fraises et quelques herbes aromatiques (verveine, ciboulette et menthe). Nous avons placé la menthe dans un grand pot en plastique – que nous avions encore dans la remise – car elle a tendance à se propager partout par ses racines.

Fin mai, après les saints de glace (et vraiment pas avant, car une seule nuit de gel peut être fatale aux tomates et autres fruits ou légumes), nous avons placé les espèces sensibles au gel dans notre potager. Nous avons déjà déterminé leurs emplacements et les avons pris en photo afin de nous rappeler, le moment venu, ce qui est prévu et où. D’ici là, les jeunes pousses sont placées sur un rebord de fenêtre bien éclairé et les enfants s’occupent bien d’elles afin qu’elles ne dessèchent pas. 

Voilà, vous savez un peu près tout sur votre projet de potager en famille ! Dernier conseil que je peux vous donner : lorsque vous jardinez avec des enfants, n’oubliez pas qu’ils ont une durée d’attention relativement courte. Ne soyez donc pas déçus s’ils sont tout feu tout flamme au début, mais qu’ils se lassent rapidement. Faites un peu chaque jour ou chaque semaine. Intégrez le projet dans vos conversations et dans vos lectures. Et quand enfin l’heure de la première récolte sera là, vous verrez à quel point ils sont fiers et heureux !

D'autres articles consacrés au jardin