Pince-oreille ou perce-oreille pourquoi c’est un allié précieux au jardin

Ecrit par : 
Pince-oreille ou perce-oreille de votre jardin

Longtemps considéré comme un insecte nuisible, le perce-oreille est en réalité un allié incontournable pour les jardiniers. En effet, cet arthropode se nourrit principalement d’insectes ravageurs, contribuant ainsi à l’équilibre de votre jardin. Découvrez dans cet article la véritable nature du perce-oreille et son rôle bénéfique au sein de votre espace vert.

Qui est ce perce-oreille ou pince-oreille ?

Le perce-oreille (Forficula auricularia) appartient à la famille des forficulidés. Il est reconnaissable à ses pinces abdominales, qui lui servent à se défendre et à attraper sa nourriture. Les adultes mesurent généralement entre 12 et 15 mm de long, avec une couleur brune et des ailes repliées sous leurs élytres.

On trouve ces petits insectes dans divers habitats tels que les jardins, les prairies ou encore les forêts.

Les stades de développement du perce-oreille

La vie d’un perce-oreille se déroule en plusieurs étapes, trois pour être précise. Les voici pour mieux les comprendre :

  1. L’œuf : la femelle pond des œufs dans un nid qu’elle creuse elle-même, généralement sous une pierre ou un morceau de bois.
  2. La nymphe : après éclosion, les larves ressemblent à des miniatures des adultes, mais sans ailes. Elles passent par quatre stades de développement avant d’atteindre leur taille adulte.
  3. L’adulte : les perce-oreilles adultes sont dotés d’ailes, bien qu’ils ne volent que très rarement. Ils se nourrissent principalement la nuit et sont actifs pendant toute l’année, à l’exception des mois les plus froids.

Le rôle du perce-oreille dans votre jardin

Malgré leur réputation de nuisibles, les perce-oreilles jouent en réalité un rôle essentiel pour l’équilibre de votre jardin. En effet, ils constituent une aide précieuse dans la lutte contre certains parasites et ravageurs. Parmi leurs proies favorites, on trouve notamment :

  • Les pucerons, qui sont de petits insectes suceurs de sève pouvant causer des dégâts considérables sur vos plantes.
  • Les acariens, responsables de nombreuses maladies telles que l’oïdium ou la rouille.
  • Les larves d’autres insectes nuisibles, comme les mouches du terreau ou les chenilles défoliatrices.

Ainsi, en ayant recours aux perce-oreilles, vous favorisez la biodiversité et contribuez à maintenir un écosystème sain et équilibré dans votre jardin.

Comment attirer les perce-oreilles dans votre jardin ?

Pour profiter des bienfaits de ces petits insectes, il est important de leur offrir un environnement propice à leur installation. Voici quelques conseils pour attirer et conserver les perce-oreilles dans votre jardin :

  • Laissez des abris naturels, tels que des tas de bois, des pierres ou des paillis de feuilles, où les perce-oreilles pourront se cacher et pondre leurs œufs.
  • Évitez l’utilisation de produits chimiques qui pourraient nuire aux perce-oreilles et à d’autres auxiliaires bénéfiques.
  • Aménagez des zones humides pour favoriser la présence de ces insectes, qui apprécient particulièrement l’humidité.
  • Installez des refuges à perce-oreilles, comme des pots de fleurs retournés remplis de paille ou de copeaux de bois, pour encourager leur présence.

Le perce-oreille : ami ou ennemi du jardinier ?

Si le perce-oreille est indéniablement utile pour lutter contre certains ravageurs, il peut également causer quelques désagréments aux jardiniers.

Ces insectes sont parfois accusés de s’attaquer à certaines plantes, notamment aux jeunes pousses et aux fruits mûrs.

Comment limiter les dégâts ?

Pour éviter que les perce-oreilles ne causent trop de dommages à votre jardin, il est possible de mettre en place quelques mesures préventives :

  • Éloignez les refuges à perce-oreilles des plantes sensibles, afin de limiter leur accès aux jeunes pousses et aux fruits.
  • Créez une barrière physique autour de vos plantations en utilisant par exemple du sable, des cendres ou du marc de café. Les perce-oreilles auront plus de mal à franchir ces obstacles pour atteindre vos plantes.
  • Surveillez régulièrement l’état de vos plantes et intervenez rapidement en cas de dégâts causés par les perce-oreilles. Une action rapide permet d’éviter la propagation de l’infestation.

Le perce-oreille est un allié précieux au jardin, capable de vous aider à lutter contre les pucerons, acariens et autres larves d’insectes nuisibles. Toutefois, il convient de surveiller leur activité et de prendre des précautions pour éviter qu’ils ne s’attaquent à vos plantations.

N’hésitez pas à mettre en place les conseils énoncés ci-dessus pour profiter pleinement des avantages offerts par ces auxiliaires indispensables !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

D'autres articles consacrés au jardin