choisir un poêle à bois : les bons conseils

Poêle à bois : comment bien le choisir ?

Un poêle à bois est un système de chauffage écologique et agréable permettant de combiner les visuels d’un feu de cheminée avec des performances sûres et efficaces. Les poêles à bois sont efficaces et économiques et, selon le modèle, peuvent chauffer une grande pièce pendant 6 à 20 heures. On bénéficie parfois de plusieurs jours de chauffage avec un poêle hybride ou à granulés.

Aujourd’hui, il existe une grande variété de modèles et d’options de montage pour s’adapter à toutes les situations. Je vous propose de découvrir quelques critères pour faire le choix d’un bon poêle à bois pour cet hiver.

Choix en fonction du type de poêle à bois

Pour choisir le meilleur poêle à bois selon vos besoins, il convient de savoir qu’il existe plusieurs types de poêle à bois sur le marché.

Le modèle à bûches : une chauffe rapide

Ce modèle réchauffe rapidement une pièce et est occasionnellement utilisé comme chauffage d’appoint. Il est en acier ou en fonte et son efficacité ne dépasse pas 50% de la chaleur dégagée. Il a une autonomie limitée à 6 heures.

Le modèle à combustion améliorée ou poêle turbo

Aussi nommés « poêle turbo », le modèle à combustion améliorée optimise la combustion du foyer en fonction des besoins de chauffage. C’est une option de chauffage assez économique. Résistant, il est doté d’une entrée d’air secondaire orientable, directement tournée vers le centre du foyer. Ce dernier favorise la régulation de la combustion avec un rendement de 60 à 70 %. Son système de fonctionnement élimine le risque d’accumulation de gaz dans le four et éradique le dépôt de suie.

Le modèle à double combustion : écologie et efficacité

La spécificité de ce modèle est que le gaz dégagé lors de la combustion des bûches est recyclé en combustible. L’énergie du bois provient de deux sources : la masse du bois, mais principalement du gaz contenu dans le bois.

En effet, 75% de l’énergie du bois est issu du gaz qu’il contient. À ce titre, c’est un meilleur investissement combinant écologie et efficacité. Il est très efficace avec deux flammes différentes dans le foyer pour un rendement d’environ 80%. L’une associée aux bûches et l’autre à la récupération des gaz permettent de générer plus de chaleur. Enfin, il a un taux de contamination très faible.

Le modèle de masse : un rendement de 70% à 85%

Ce modèle, également nommé poêle à accumulation, favorise le stockage rapide de la chaleur dégagée par la combustion du bois. Par la suite, il la restitue progressivement par régulation selon les besoins, essentiellement par diffusion radiative. Élaboré avec des matériaux aux propriétés de stockage de la chaleur (poterie, briques réfractaires, roche volcanique, pierre, etc.), son rendement peut atteindre 70% à 85%.

L’un de ses points forts est son autonomie remarquable (les meilleurs appareils durent jusqu’à 20 heures), mais pour cela l’appareil doit être chargé au quotidien 1 à 3 fois.

Le modèle à granulés : un stockage facilité

Le modèle à granulés se démarque des autres modèles par la forme du combustible utilisé et les propriétés obtenues. On peut s’en servir comme chauffage principal. Avec ce modèle, les granulés de bois sont utilisés en lieu et place des bûches. Ils assurent une combustion de qualité exceptionnelle (moins polluante) et offrent une facilité de stockage.

Le poêle se compose d’un réservoir pour le déversement des granulés et est doté d’un système d’alimentation automatique et d’un thermostat à réglage automatique. Son efficacité de plus de 80 % a tendance à surpasser les autres poêles à bois.

Le modèle hybride : les atouts des deux modèles

Si le modèle à granulés est plus performant qu’un poêle à bois, son manque d’esthétique peut toutefois constituer un frein. Ici, pas de crépitement de flammes ni d’odeur de bois de chauffe. On trouve donc un modèle de poêle à bois appelé « poêle hybride », qui combine les atouts des deux modèles. Il permet alors de cumuler les deux usages et de pouvoir utiliser les granulés lors des absences (car le poêle à granulés est auto-alimenté) et les bûches pour le confort d’un vrai feu le soir.

Le modèle encastrable : pour un design moderne

Le poêle encastré est intégré dans le mur, créant une apparence résolument moderne. Sans aucune empreinte au sol, il économise également de l’espace et reste discret dans l’habitation.

Choix selon la puissance et l’espace à chauffer

La détermination appropriée de la puissance requise pour un poêle nécessite un examen attentif de la puissance. Elle indique la capacité de chauffage du poêle, mesurée en Watts ou kilowatts. La puissance d’un poêle se mesure en fonction de l’espace qu’il chauffe. La performance efficace du poêle nécessite une estimation correcte.

Une adaptation appropriée est nécessaire aux besoins du logement, à l’intégration d’un chauffage d’appoint ou principal, ainsi qu’à la qualité d’isolation. La puissance fournie par le constructeur est nominale, car c’est le fonctionnement standard de la machine.

Choix d’un modèle de poêle à bois pour un espace de 100 mètres carrés

Une puissance de 100 W par mètre carré est nécessaire pour une maison ou une rénovation de maison isolée norme RT-2005.

Pour alimenter une maison RT-2012 standard, il faut 0,6 kilowatt d’énergie par mètre carré, ce qui équivaut à 60 watts par mètre carré. Cela s’applique aux maisons bien isolées et dont les plafonds dépassent 2,5 mètres de haut. Les foyers BBC doivent être équipés de poêles à bois étanches qui brûlent proprement. Par exemple, 100 mètres carrés peuvent être alimentés par un poêle à bois de 6 kilowatts.

Choix selon la performance d’un poêle à bois

L’efficacité du poêle mesure à quel point il convertit le bois en chaleur en brûlant. Elle est calculée en pourcentage.

Réduire la consommation d’énergie et les coûts permet de préserver l’environnement et d’économiser de l’argent en même temps.

Une performance de 80% reflète la restitution de 80 % de la chaleur générée au profit du chauffage de l’habitation.

Le choix en fonction du matériau de fabrication

Un poêle à bois peut être fabriqué dans différents matériaux. Chacun ayant ses propres caractéristiques :

  • la fonte. Ce matériau est apprécié pour sa robustesse. Il est toutefois difficile à installer en raison de son poids encombrant.
  • l’acier. La pose d’un modèle en acier est plus aisée en raison de son poids léger. Le matériau est doté d’une bonne température. Cependant, il est moins intéressant en matière de restitution de chaleur.

Les poêles à bois se déclinent sous différents modèles. Faire le choix d’un bon modèle revient à prendre un équipement qui répond le mieux à ses besoins. Pour cela prenez le temp de comparer les offres, le type de chauffage et les matériaux de fabrication de votre futur poêle.

D'autres articles consacrés au jardin