Quel est le meilleur bois pour mon poêle à bois ?

Quel est le meilleur bois pour votre poêle à bois ?

L’hiver arrive doucement, et le froid avec lui. Je ne connais pas de meilleure sensation que celle de se réchauffer devant un poêle à bois brûlant, quand dehors tout est gelé.

Mais surtout, avec la hausse des prix de l’électricité, cela peut être une bonne idée de faire fonctionner de façon optimale votre poêle à bois. Tant pour l’environnement que pour vos finances. Si vous brûlez correctement votre bois, vous pouvez chauffer votre maison de façon écologique et économique.

Mais de nombreuses personnes ne savent pas comment bien brûler ses bûches et ainsi utiliser du mieux possible leur poêle à bois. Pas de panique, on vous explique tout !

Quel bois dois-je utiliser dans mon poêle à bois ?

Déjà, il faut se renseigner sur le type de bois disponible dans votre région et autour de chez vous. Il n’y a pas les mêmes essences partout, c’est évident ! Votre choix doit donc se porter sur ce qui est disponible par chez vous.

Mais de façon générale, sachez que les meilleurs bois sont le sorbier, le hêtre, le frêne, l’érable et le bouleau. Mais le sorbier est une essence boréale qui se trouve uniquement de la Bretagne aux Ardennes. Donc impossible à trouver dans les autres régions de France.

L’épicéa et le pin ont également une valeur combustible élevée. Les bois feuillus secs brûlent plus lentement et plus longtemps. Si vous brûlez du bois tendre, gardez la porte bien fermée car des étincelles se formeront.

Quel bois chauffe le mieux dans le poêle ?

Quel est le bois qui chauffe le plus ?
Comment acheter le meilleur bois pour chauffer votre maison ?

Les différents types de bois chauffent différemment, que vous utilisiez un poêle à bois, ou un poêle en faïence. Le meilleur bois est évidemment celui que vous avez déjà, mais si vous avez le choix, prenez un bois qui chauffe bien. De préférence, le bouleau, le hêtre ou l’orme.

Le chêne est une essence excellente pour la combustion. Mais vous devez le mélanger avec un autre bois pour éviter que l’acide tannique libéré lorsque vous brûlez n’endommage le métal et le mortier de la cheminée.

Étant donné que la valeur de combustion du bois diffère sensiblement selon qu’il s’agit de bois à croissance tardive ou à croissance rapide, il est important de faire une bonne sélection si vous achetez du bois provenant de l’extérieur.

Les différents types de bois qui brûlent bien

Pour un bon rendement et une bonne combustion de votre bois, et avant d’en commander quelques stères, voici les principales essences de bois à connaitre.

Le Chêne : c’est un excellent bois

Mais assurez-vous qu’il soit suffisamment sec pour être brûlé. Il doit sécher pendant au moins 2 ou 3 ans avant d’être utilisé. Grâce à un niveau élevé d’acide tannique – libéré lors de la combustion du bois – il peut être judicieux de brûler 25% de chêne et 75% d’autres bois. Son pouvoir calorifique est de 3730 kWh/m3 lors de la combustion de bois frais avec une teneur en humidité de 15%.

Le Hêtre : c’est un bois efficace

Il est facile à stocker et à utiliser. Il doit sécher pendant au moins deux ans. Il est idéal pour le poêle et la cheminée. Le pouvoir calorifique du hêtre est de 3032 kWh/m3.

Le Bouleau : c’est traditionnellement le meilleur bois à brûler

C’est un bois à croissance tardive est compact, il brûle lentement et avec un bon effet de chauffage. Il brûle également sans étincelles et ne se fend pas, ce qui le rend particulièrement utile pour les feux ouverts. À 15 % d’humidité, cette essence de bois a un pouvoir calorifique de 2926 kWh/m3.

L’Epicéa : il brûle avec un son crépitant

Mais attention, il libère une armada de braises qui peuvent être projetées bien au-delà du foyer. Donc attention au type de poêle que vous utilisez. Le bois d’épicéa peut être préféré aux bois durs plus coûteux car il est moins cher. Mais c’est un résineux : il faut attendre 3 ans que la sève ne quitte complètement le bois : sinon il encrasse le conduit de cheminée. Son pouvoir calorifique est de 2401 kWh/m3.

Le Pin : comme l’épicéa c’est un arbre résineux

Il se fendille également, ce qui le rend directement impropre aux feux ouverts. Il doit être parfaitement sec et sans résine, de préférence mélangé avec une autre essence. Valeur : 2446 kWh/m3

L’érable: un bois polyvalent

C’est d’ailleurs pour cela qu’il est apprécié dans la fabrication de meubles. Cependant, l’érable est rare en tant que bois, bien qu’il brûle bien. Le pouvoir calorifique est de 3116 kWh/m3

Aulne : c’est la valeur calorifique basse

Et même la valeur la plus basse de tous les bois durs. Temps de séchage : 1,5 an. Le pouvoir calorifique est de 2135 kWh/m3.

L’érable : le préféré de l’automne

C’est un bois excellent pour le brûlage. Après l’allumage, une belle flamme pleine et régulière se développe en peu de temps. Il est également facile à stocker, car il fait partie des essences les plus légères. Son taux de combustion est de 3116 kWh/m3.

Pour le chauffage de votre maison, vous savez maintenant qu’il existe de très nombreuses sortes de bois. Prenez le temps de comparer chaque performance, mais aussi le prix de la stère : c’est sans doute le meilleurs des conseils.

D'autres articles consacrés au jardin