Où planter les concombre dans le jardin ?

Que faut-il savoir sur l’association du concombre dans un potager ?

L’évolution touche tous les domaines, évidemment ce ne sont pas toutes les inventions qui sont bonnes, mais il faut se le dire, elles changent de manière considérable notre quotidien. Cela dit, nous avons pu constater ces changements même dans nos assiettes, nous mangeons des aliments du potager qui, autre fois, n’existait pas, nous pourrions citer l’exemple de la nectarine. En vue du sujet très intéressant que présente cette dernière idée, nous avons décidé de cibler celui de l’association très précise des aliments, notamment celle qui suscite le plus notre curiosité, à savoir : l’association du concombre.

Association concombre potager : ce que vous devez savoir

L’association de certains aliments est une technique d’organisation d’un potager, en vue des interactions qui s’éveillent entre eux, il est important de mettre l’aliment qu’il faut à la place qu’il faut. En effet, cette méthode consiste à placer de manière très méticuleuse, des aliments côte à côte. Pour une association favorable et judicieuse, celle-ci exclue évidemment tout ce qui pourrait être péjoratif ou nocif pour la pousse, elle est communément appelée : la culture associée. Il faut, soit être un spécialiste, ou une personne cumulant beaucoup d’expérience pour connaître quoi mettre et à quel endroit. Mais grâce à notre article, que vous soyez débutants ou amateurs, vous trouverez ce qu’il vous faut dans les sections à venir.

Quelles sont les possibilités d’association du concombre dans un potager ?

Il faut avouer que les informations trouvées ont été très évasives. C’est pour cette raison qu’on s’est plutôt orienté vers les documentaires, le sujet est très passionnant, surtout pour ceux qui ont la main verte. Ça n’a rien de sorcier, il suffit de comprendre les compositions du concombre, et ce qui s’associe le plus à sa culture. Après la consultation de plusieurs articles et ouvrages, voici les aliments auxquels on peut l’associer :

  • aneth ;
  • haricot ;
  • choux ;
  • oignon.

Le concombre aime la présence de ce que nous venons de citer ci-dessus, en effet, ce dernier apprécie l’emplacement de l’aneth pour les multiples gaz qu’elle dégage, et qui sont favorables pour la pousse. De plus, il converse l’humidité du sol à long terme, sans pour autant avoir besoin de paillage. Pour ce qui est des haricots, les plus recommandés pour être associés aux concombres sont ceux de la couleur jaune, qui sont en phase de maturité, peu de personnes le savent, mais la couleur jaune peut aider le concombre à mieux mûrir, d’ailleurs, ils se marient aussi bien au potager qu’en cuisine. Pour ce qui est des choux et des oignons, les raisons sont plus ou moins similaires, ils stimulent la pousse et favorise le goût.

Ce qu’il faut retenir dans l’association du concombre dans un potager

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, ce n’est pas une technique récente, cette dernière existe depuis la nuit des temps. Comme il a été mentionné, tout se cache dans l’expérience, cela dit, certaines agricultures ne tiennent pas compte de ce genre d’association, mais ceci n’implique pas nécessairement une mauvaise récolte, parfois, le concombre se suffit à lui-même, surtout si le processus est bien suivi et entretenu.

Par ailleurs, il est nécessaire, voire impératif de noter que le radis n’est pas à associer avec le concombre, c’est même l’élément à bannir à cause, entre autres, de son hypocotylaire charnu. Bien que le jardinage soit une charmante distraction et une évasion, il y a certains détails qu’il ne faut pas négliger, il est nécessaire de se renseigner sur certaines pratiques, histoire de faire les choses bien. Mais si vous avez déjà la main verte, rien ne vous empêche de cultiver au mieux votre jardin, vous verrez, c’est une excellente thérapie.

D'autres articles consacrés au jardin