connaitre le ph du sol de votre jardin & potager

Comment mesurer et modifier le pH du sol de mon jardin ?

Le sol de votre terrain possède son propre pH. Votre sol peut être acide, neutre ou basique (c’est pareil que alcalin). Et cela influence directement la santé des plantes, arbres et arbustes de votre jardin. Mais comment connaitre le pH de votre sol ? La valeur une fois déterminée, comment la modifier si nécessaire ? Vous allez voir que ce n’est pas aussi compliqué que cela en a l’air.

Sol acide, neutre ou basique : pourquoi c’est important

L’ajustement du pH du sol est fondamental pour la santé des plantes. La valeur du pH détermine l’efficacité avec laquelle les plantes absorbent les nutriments. 

Le pH représente le niveau d’acidité ou d’alcalinité d’un lieu donné. Les valeurs de ce paramètre varient sur une échelle de 0 à 14 : 

  • Supérieur à 7 = basique
  • Inférieur à 7 = acide
  • pH comprise entre 6 et 7,5

En vérité, les plantes n’aiment pas toutes le même pH ! Donc il faut adapter le pH aux plantes qu’on souhaite cultiver. On a constaté que de nombreuses plantes préfèrent les sols acides, comme les fleurs et certains arbres fruitiers. 

Voici quelques exemples :

  • Les azalées, les bleuets et les conifères préfèrent les sols acides (pH de 5,0 à 5,5).
  • Les légumes, le gazon et les plantes ornementales préfèrent les sols légèrement acides (pH 5,8 à 6,5).

Mesurer le pH du sol de son jardin

le ph du sol de votre potager
Quel est le pH idéal pour un sol ?

Une fois que vous avez compris ce que signifie le pH du sol, essayez de mesurer le pH de la zone que vous avez l’intention de cultiver à l’aide d’un kit de mesure du pH que vous pouvez trouver dans n’importe quel magasin de jardinage, ou même sur Internet (sur Amazon vous avez des kits à partir avec des bandelettes autour de 5€) Ou alors vous pouvez faire appel à une entreprise spécialisée pour le faire, mais le prix sera forcément plus élevé

La tâche la plus difficile de ce processus consiste à “creuser un trou”, à le remplir d’eau et à insérer une sonde dans cette boue. Si vous choisissez d’envoyer les résultats de l’échantillon en laboratoire, les résultats obtenus seront sans aucun doute plus précis et d’une plus grande exactitude.

Petite remarque préalable : il est plus facile d’ajuster le pH des sols bien drainés.

Que faire si mon sol est trop acide  ?

Pour augmenter le pH , les matériaux les plus courants pour ce processus sont les composés de chaux ou de calcaire en poudre, disponibles dans n’importe quel magasin de jardinage. Il existe plusieurs types de chaux : agricole, hydratée, granulée ou en pâte. La meilleure option variera en fonction de l’humidité et du type de sol dont vous disposez.

Vous pouvez aussi envisager l’utilisation de cendres de bois. Ce produit est basique et peut ajouter des micronutriments tels que le calcium, le potassium, le phosphate et le bore à votre sol. La cendre de bois n’est pas aussi efficace que la chaux, mais elle peut augmenter considérablement le pH au fil du temps. Veillez à ce que les cendres n’entrent pas en contact avec les semis ou les plantes, car elles peuvent les endommager. Ce type de matériau peut également donner de bons résultats sur les sols sablonneux.

Que faire si le pH de mon sol est basique  ?

Pour faire baisser cette valeur, vous pouvez utiliser des matériaux organiques. Avec le temps, les matières organiques telles que les aiguilles de pin ou le compost naturel ou le compost peuvent contribuer à abaisser le pH du sol. Toutefois, ce processus peut prendre beaucoup de temps et ne convient donc qu’aux personnes ayant des objectifs à long terme. Ce type de matériau peut être utile pour améliorer le drainage du sol. Malheureusement, en raison de la quantité de matière organique nécessaire, cette application est plus idéale pour les petites parcelles.

Appliquer du soufre est une autre façon d’augmenter progressivement l’acidité du sol. L’efficacité de l’application de soufre sur les sols dépend de plusieurs facteurs, tels que l’humidité, la température et la présence de bactéries. Vous pouvez acheter du soufre dans n’importe quel magasin de jardinage. Dans la plupart des cas, l’acidité du sol augmente en raison d’une réaction biologique impliquant des bactéries. 

Enfin, sachez que vous ne devez pas appliquer trop de soufre sur le sol, sous peine de conséquences irrémédiables sur la qualité de votre terre.

Préférez toujours des produits les plus naturels possibles, pour impacter un minimum la nature et ses petits habitants (les insectes, abeilles…)

D’ailleurs il est conseillé de « rincer » les plantes après l’application de n’importe quel produit.  Car les feuilles pourraient être brûlées et endommager le reste de la structure de la plante. Même si dans l’idéal, il faudrait plutôt ajuster le pH des mois avant de commencer les plantations.

Enfin, il est conseillé de surveiller l’acidité de votre terrain une fois par an. Enfin, plutôt les parcelles concernées par les plantations. Il est donc intéressant de contrôler l’acidité de votre potager et des endroits ou vous plantez des arbustes, des fleurs ou même des arbres.

D'autres articles consacrés au jardin