comment éliminer des algues d'une piscine ?

Comment traiter les algues dans une piscine ?

Il n’y a rien de plus agréable que de profiter de sa piscine. Pour se relaxer, jouer en famille dès que les température le permettent. Mais il faut garder l’eau parfaite, avec le bon PH et le bon TAC. Il existe d’ailleurs aujourd’hui des appareils électroniques qui s’occupent de tout pour réguler votre eau à chaque instant. Il peut malheureusement cependant arriver que des algues apparaissent. Rendant votre eau trouble, colorée et donc votre piscine non praticable au plus grand damne de vos enfants. Alors comment faire pour bien traiter l’eau de votre piscine et ainsi replonger au plus vite pour vous rafraichir ? Du nettoyage aux différents traitement, voici comment éliminer le développement d’une algue dans votre bassin.

Au commencement étaient les algues : d’où viennent-elles ?

Avant de traiter les algues qui sont présentes dans l’eau de votre piscine et ses parois, savez-vous comment elles se forment et prospèrent ans votre piscine ?

C’est une forte exposition à la lumière qui est le facteur N°1 d’une forte croissance des algues dans votre bassin. Mais ce sont encore plus les piscines où l’alternance entre ombre et lumière est particulièrement intense qui sont particulièrement touchées par la croissance des algues. C’est le cas des piscines construites contre des haies ou des murs bas. Cette situation de la piscine peut rapidement se révéler être un véritable tableau d’algues. Mais certaines conditions météorologiques font également pousser le vert de l’eau de manière particulièrement intense. Lorsqu’un temps extrêmement chaud est suivi de fortes précipitations, on peut pratiquement voir l’eau devant la maison devenir lentement verte.

Jaunes ou vertes : des algues souvent inoffensives

C’est souvent la première question que l’on se pose lorsque l’on découvre un beau matin des algues dans la piscine. Sont-elles un quelconque danger pour notre peau et celle de nos enfants ?

Soyons clairs sur un point : les algues vertes ne sont pas dangereuses et ne peuvent pas endommager sérieusement l’installation de la piscine. Elles sont essentiellement très inesthétiques. Les algues bleues sont la variante la plus dangereuse : ce type d’algues vivant dans l’eau représente effectivement un danger pour l’homme. Mais pour que des algues bleues apparaissent dans une piscine domestique, il faudrait déjà que l’eau du robinet avec laquelle la piscine a été remplie soit extrêmement polluée : c’est très très (très) improbable.

Outre le fait que les algues dans la piscine ne sont pas en harmonie avec notre conception esthétique d’une eau de baignade claire et pure, un simple mécanisme de sécurité s’active chez tous les baigneurs en cas d’eau trouble : personne n’aime plonger dans une eau dont il ne peut pas distinguer le contenu.

Le chlore : votre 1er allier dans le traitement des algues

Dès que des algues apparaissent, il faut les éliminer le plus rapidement possible pour éviter qu’elles ne se multiplient, et bonne nouvelle il existe un traitement simple . Sans l’utilisation de chlore, rien n’est possible. Il existe certes d’autres méthodes pour empêcher la formation d’algues, mais une fois qu’elles sont présentes dans l’eau de la piscine, seul le chlore permet de les chasser.

tester ph eau d'une piscine

Mais avant d’utiliser le chlore, il est absolument essentiel d’amener le pH aussi près que possible de la valeur idéale de 7,2 à 7,4. Ce n’est qu’ensuite que l’utilisation du chlore est vraiment utile, car en dehors d’une plage de valeurs de pH correctes, il n’est pas pleinement efficace. Il est donc impératif de tester le pH avec précision, numériquement ou manuellement, et de prendre ensuite des mesures correctives !

Quel autre traitement et produits pour votre eau après le chlore ?

Le chlore est donc incontournable. Il est toutefois possible de minimiser l’utilisation du chlore grâce à d’autres méthodes d’entretien de l’eau pour un bon nettoyage de celle-ci. L’ajout de brome dans l’eau de la piscine et le procédé de désinfection à l’oxygène, qui est séparé d’un peroxyde sous forme d’oxygène actif, constituent deux procédés alternatifs. Tous deux ont un effet similaire au chlore, mais ont l’avantage d’être inodores et particulièrement doux pour la peau et les yeux – et n’ont en outre aucun effet blanchissant.

L’oxygène actif ne doit être utilisé que dans les piscines remplies d’eau fraîche. Il doit être rajouté une fois par semaine. L’inconvénient de l’oxygène actif : à partir d’une température d’eau de 27°C, il perd de son efficacité. L’entretien avec de l’oxygène demande en outre un peu plus d’attention dans la quantité et le moment du dosage que la désinfection avec du chlore.

L’eau de ma piscine est brune : quel produit désinfectant utilisé pour régler ce problème ?

Pour résoudre le problème de l’eau de piscine marron, il existe une solution à long terme et une solution à court terme. La solution la plus durable consisterait à filtrer l’eau pendant plusieurs jours à l’aide d’un système de filtration à sable. Ce faisant, elle sera progressivement filtrée et clarifiée. 

Mais si vous avez une petite piscine d’appoint pour vos enfants, qui n’est pas équipée d’un système de filtration de qualité, comment faire pour vos débarrasser de cette couleur facilement ?

Bonne nouvelle, il existe un traitement simple et efficace qui permet d’inverser la réaction chimique. Pour cela, il suffit de verser 1 à 4 gobelets d’acide ascorbique dans l’eau, en fonction de la taille de la piscine, et de remuer un peu l’eau. En quelques secondes, l’eau brune de la piscine redevient claire comme du cristal. La raison en est la réduction de l’oxyde ferrique en oxyde ferreux incolore. 

De la vitamine C pour nettoyer votre eau de piscine

eau sale avec algues : quel traitement pour la piscine ?

L’acide ascorbique n’est d’ailleurs rien d’autre que de la “vitamine C” ! C’est pourquoi son ajout est certainement sans danger en cas d’utilisation limitée dans le temps. Pour les personnes qui ont des problèmes de peau, l’utilisation doit bien sûr être particulièrement réfléchie. Grâce à l’ajout de vitamine C, l’eau brune redevient limpide. L’effet dure environ 2-3 semaines.

Bien régler la filtration de votre piscine

Outre une filtration approfondie, il est bien sûr indispensable de contrôler régulièrement le pH et d’ajouter des additifs chimiques tels que le chlore ou l’oxygène actif de manière adaptée. Les gobelets d’acide ascorbique ou de vitamine C sont disponibles à bas prix dans les drogueries et les magasins discount. Il faut compter environ 3 euros pour une boîte de 100g.

Le dernier recours si aucuns traitement et produits ne fonctionnent : le nettoyage de fond de votre piscine 

Si vous n’arrivez plus à vous débarrasser des algues vertes gênantes, il vaut la peine de procéder à un nettoyage en profondeur du bassin de la piscine. Pour cela, il faut d’abord vider toute l’eau du bassin. C’est pour cela qu’il faut utiliser ce traitement en denier recours !

Nettoyez ensuite les parois de la piscine avec un nettoyant pour piscine acide. Il est également conseillé de changer le sable du filtre à sable, car la saleté, et donc les algues vertes, s’y sont accumulées avec le temps. Pour finir, traitez les parois de la piscine avec un produit hautement concentré contre les algues. Cela devrait dans un premier temps tenir les algues vertes désagréables à l’écart.

Il existe donc de nombreux produits pour limiter le développements des algues. En privilégiant une bonne filtration et un bon nettoyage manuel ou avec un robot, vous garderez une piscine propre assez facilement. Et dès l’apparition d’une algue, sur les parois par exemple, passez immédiatement à l’action !