Créez votre toit végétal : la solution pour une maison fraîche en été

Ecrit par : 
Réduisez Votre Facture de Climatisation avec un Toit Végétal : Voici Comment"

Avez-vous déjà envisagé un toit végétal pour votre maison ? Ce concept innovant, à la fois esthétique et respectueux de l’environnement, offre une multitude d’avantages, notamment en matière d’isolation thermique. Je vous guide à travers les étapes nécessaires pour créer un toit végétal et vous expliquera comment cela peut aider à réduire la chaleur dans votre maison.

Qu’est-ce qu’un toit végétal ?

Un toit végétal, aussi appelé toit vert, est une couverture de toiture qui est partiellement ou entièrement recouverte de végétation et d’un milieu de croissance, plantés sur une membrane imperméable. Cette conception progressive a vu le jour dans les pays scandinaves, où les maisons étaient traditionnellement recouvertes de tourbe.

Il existe deux types principaux de toits végétaux : intensifs et extensifs

Les toits végétaux intensifs sont essentiellement des jardins surélevés, avec une grande variété de plantes, d’arbustes et même d’arbres. Ils nécessitent une structure de toit solide pour supporter le poids, mais offrent une grande diversité et sont souvent utilisés comme espaces récréatifs.

Par exemple, l’hôtel ACROS à Fukuoka, au Japon, est célèbre pour son immense toit-jardin qui abrite plus de 35 000 plantes.

Les toits végétaux extensifs, en revanche, sont plus légers et nécessitent moins d’entretien. Ils sont généralement recouverts de plantes résistantes à la sécheresse, comme les sédums ou les graminées, qui peuvent survivre avec peu d’eau et de nutriments.

Un exemple notable est le toit de l’Académie des sciences de Californie, qui abrite une variété d’espèces natives de Californie et contribue à la biodiversité locale.

Quels sont les avantages d’un toit végétal ?

Un toit végétal offre plusieurs avantages significatifs, tant pour les propriétaires que pour l’environnement.

Tout d’abord, il aide à réduire la chaleur dans une maison. La végétation et le substrat du toit absorbent la chaleur du soleil, réduisant ainsi la température à l’intérieur de la maison. Cela a été démontré par une étude de l’Université de Cardiff qui a révélé que les toits végétaux peuvent réduire la demande de climatisation en été jusqu’à 6%.

Le toit végétal peut augmenter la biodiversité locale

Il peut servir de refuge pour divers insectes, oiseaux et petits mammifères. Le toit végétal de l’Académie des sciences de Californie, par exemple, est devenu un habitat pour plusieurs espèces locales d’insectes et d’oiseaux.

Les toits végétaux contribuent à la réduction des eaux de ruissellement urbaines. Ils absorbent et filtrent les précipitations, réduisant ainsi le volume d’eau qui se retrouve dans les systèmes de drainage urbains.

Cela a été démontré par la ville de Chicago, qui a installé un toit végétal sur son hôtel de ville et a constaté une réduction de 75% du ruissellement d’eau.

Enfin, un toit végétal peut également prolonger la durée de vie d’un toit en le protégeant des éléments, tels que le soleil et la pluie, qui peuvent causer des dommages à long terme.

Comment créer un toit végétal ?

Créer un toit végétal implique plusieurs étapes clés. Tout d’abord, vous devez vous assurer que votre toit est capable de supporter le poids supplémentaire de la végétation et du sol. Il peut être nécessaire de renforcer la structure du toit ou de choisir des plantes légères.

Une fois que vous avez confirmé que votre toit peut supporter un jardin, vous devrez installer une couche d’étanchéité pour protéger votre maison des infiltrations d’eau. Par-dessus, vous installerez une couche de drainage, suivie d’une couche de terre pour les plantes.

Choisissez vos plantes en fonction de votre climat et de l’exposition au soleil de votre toit. Les plantes résistantes à la sécheresse sont souvent un bon choix pour les toits végétaux.

Quelles sont les plantes à privilégier pour un toit végétal ?

Les plantes idéales pour un toit végétal sont celles qui sont résistantes, nécessitent peu d’entretien et peuvent survivre dans des conditions parfois difficiles, telles que l’exposition directe au soleil et un faible accès à l’eau. Les sédums sont souvent un choix populaire pour les toits végétaux, car ils sont résistants à la sécheresse et disponibles dans une grande variété de couleurs.

Les exemples de sédums incluent le Sedum acre, également connu sous le nom d’orpin âcre, et le Sedum reflexum, connu sous le nom d’orpin réfléchi.

Les graminées ornementales, comme le Festuca glauca, ou fétuque bleue, peuvent également être utilisées pour ajouter de la texture et de l’intérêt visuel.

Pour un toit végétal plus diversifié, vous pouvez également envisager d’inclure des plantes à fleurs résistantes à la sécheresse, comme l’achillée millefeuille ou le coreopsis. Assurez-vous simplement de choisir des plantes adaptées à votre climat et à votre niveau d’engagement en matière d’entretien.

L’entretien d’un toit végétal

Un toit végétal nécessite un entretien régulier pour rester en bonne santé. Cela peut inclure l’arrosage en période de sécheresse, le désherbage, la taille des plantes et l’ajout de compost ou d’autres nutriments au sol. Cependant, avec un peu de soin, votre toit végétal peut rester en bonne santé et efficace pendant de nombreuses années.

Un toit végétal est bien plus qu’une simple tendance esthétique. C’est une solution durable qui peut aider à réduire vos factures de climatisation, augmenter la biodiversité locale et ajouter une touche de verdure à votre maison.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

D'autres articles consacrés au jardin