Entretien de votre piscine en décembre : les 5 travaux essentiels à ne pas oublier

Ecrit par : 

En décembre, l'entretien de votre piscine nécessite une attention particulière. N'oubliez pas ces 5 tâches essentielles : le nettoyage des filtres, la vérification du pH de l'eau, la couverture pour protéger contre le gel, le contrôle du système de chauffage et enfin, l'hivernisation si nécessaire.

Entretien de votre piscine en décembre : les 5 travaux essentiels à ne pas oublier

L’entretien de votre piscine en décembre : les travaux à ne pas manquer

L’entretien de votre piscine ne s’arrête pas lorsque la saison estivale prend fin. En effet, pour maintenir une eau claire et propre tout au long de l’année, il est essentiel d’entretenir régulièrement votre piscine, même pendant le mois de décembre.

La raison en est simple : une bonne maintenance permet d’éviter les problèmes techniques coûteux et assure un confort optimal lors des baignades futures.

Les températures plus fraîches qui arrivent avec l’hiver peuvent provoquer divers problèmes dans votre piscine si elle n’est pas correctement entretenue. Laisser des débris s’accumuler ou négliger les niveaux chimiques peut entraîner des dommages à long terme sur votre équipement.

Par conséquent, même si vous n’utilisez pas beaucoup votre piscine pendant cette période, vous devez toujours prendre soin d’elle.

Premier travail essentiel : le nettoyage de la piscine

Le premier travail que vous devez effectuer est le nettoyage régulier de votre bassin. Cela implique notamment le ramassage des feuilles mortes et autres débris qui peuvent tomber dans l’eau.

Ces déchets peuvent causer une prolifération d’algues et de bactéries si elles sont laissées trop longtemps.

Ensuite, il est recommandé de passer l’aspirateur dans le fond de votre piscine pour éliminer les particules plus fines qui se sont déposées. Ce travail doit être fait régulièrement pour éviter que ces saletés ne s’incrustent et ne deviennent difficiles à enlever.

Enfin, pensez à nettoyer les parois et la ligne d’eau de votre piscine. Ces zones sont souvent le lieu privilégié des dépôts calcaires et des algues. Un bon nettoyage permettra donc de prévenir leur apparition et leur développement.

Deuxième travail essentiel : le contrôle du pH et du chlore

Le deuxième travail essentiel consiste à surveiller régulièrement le niveau du pH et du chlore dans l’eau de votre piscine. Ces deux éléments jouent un rôle crucial dans la qualité de l’eau : ils garantissent sa désinfection et son équilibre chimique.

Un pH bien équilibré (entre 7,2 et 7,6) permet une efficacité optimale des produits désinfectants comme le chlore.

Si le pH est trop bas ou trop haut, cela peut provoquer divers problèmes comme une irritation des yeux ou de la peau pour les baigneurs mais aussi des dommages sur les équipements.

Quant au taux de chlore, il doit être maintenu entre 1mg/litre (pour une eau douce) jusqu’à 3 mg/litre (pour une eau très dure). Un manque ou un excès peut entraîner respectivement une prolifération des bactéries et algues ou une corrosion des équipements.

Troisième travail essentiel : la vérification du système de filtration

Le troisième travail à ne pas oublier est la vérification du système de filtration. Ce dernier joue un rôle crucial dans le maintien d’une eau claire et propre.

Il permet d’éliminer les impuretés présentes dans l’eau en la faisant circuler à travers un média filtrant (sable, diatomée, cartouche…).

Assurez-vous que votre pompe fonctionne correctement et qu’elle a assez de puissance pour faire circuler toute l’eau de la piscine. Vérifiez également que le filtre n’est pas encrassé : si c’est le cas, il doit être nettoyé ou remplacé.

Pensez à contrôler régulièrement le niveau d’eau : s’il est trop bas, cela peut endommager la pompe car elle risque de fonctionner à sec.

Quatrième travail essentiel : l’hivernage de votre piscine

L’hivernage est une étape cruciale pour assurer la longévité de votre piscine pendant les mois froids. Selon le climat où vous vivez, vous pouvez opter pour un hivernage actif (si les températures restent douces) ou passif (si elles descendent en dessous du point de congélation).

Dans tous les cas, ce processus implique plusieurs étapes : baisser le niveau d’eau en dessous des skimmers pour éviter qu’ils ne se fissurent avec le gel, mettre hors service l’installation technique (pompe et filtre), ajouter des produits d’hivernage pour prévenir le développement d’algues et de bactéries, et enfin couvrir la piscine avec une bâche ou un volet.

Cinquième travail essentiel : la protection contre le gel et les intempéries

La dernière tâche à ne pas oublier est de protéger votre piscine contre le gel et les intempéries. Cela implique notamment l’utilisation d’une couverture hivernale qui empêchera non seulement la formation de glace sur l’eau mais aussi l’infiltration des débris dans le bassin.

Il est recommandé de protéger vos équipements (pompe, filtre, chauffage…) en les vidant complètement pour éviter que l’eau ne gèle à l’intérieur et provoque des fissures.

Enfin, pensez à vérifier régulièrement votre piscine pendant tout l’hiver pour vous assurer qu’il n’y a pas de problème potentiel.

Mes astuces supplémentaires pour un entretien optimal en décembre

Pour terminer, voici quelques astuces supplémentaires qui peuvent vous aider à entretenir efficacement votre piscine en décembre :

  • Utilisez un robot nettoyeur : ce type d’appareil peut grandement faciliter le nettoyage du fond et des parois de la piscine.
  • Installez un système anti-gel : cela permettra d’éviter que vos canalisations ne gèlent pendant les périodes froides.
  • Faites appel à un professionnel : si vous n’avez pas le temps ou si vous n’êtes pas sûr(e) de savoir comment effectuer correctement ces travaux, n’hésitez pas à faire appel à un professionnel. Il pourra vous conseiller et s’occuper de l’entretien de votre piscine.