Quel pommier pour mon jardin ?

Tout savoir sur le pommier : l’arbre fruitier idéal du jardin

Le pommier, c’est cet arbre qu’on voit partout en France et qui produit un fruit appelé pomme, évidemment. La pomme peut être de toutes les couleurs ou presque : jaune, verte, rouge… Et chacun a sa préférée. Il existe tellement de variété de pommes que le pommier, c’est presque une poésie à lui tout seul.

Mais connait-on vraiment ce fruit qu’on consomme toute l’année ? Pas si sûr !

L’histoire de la pomme

La pomme a été une source de nourriture importante dans tous les climats froids et le pommier est probablement l’arbre qui est cultivé depuis le plus longtemps. C’est l’espèce de fruit (à l’exception des agrumes) qui peut être conservée le plus longtemps en gardant une grande partie de sa valeur nutritionnelle. Les pommes d’hiver, récoltées à la fin de l’automne et stockées dans des chambres ou des entrepôts au-dessus du point de congélation, sont un aliment de premier plan depuis des millénaires en Asie, en Europe et aux États-Unis (depuis 1800).

Les différentes variétés de pommes cultivées

toutes les variétés de pommes
Quelles sont les différentes variétés de pommiers ?

Les différentes espèces se trouvent dans les climats tempérés et subtropicaux, car les pommiers ne prospèrent pas dans les zones tropicales, car ils ont besoin de gel (formation d’une couche de cristaux de glace à la surface ou sur le feuillage exposé en raison d’une température de surface inférieure à zéro degré centigrade).

La pomme, c’est le fruit le plus consommé en France. Il arrive même en temps du classement devant les agrumes, la banane et le raisin. On récolte plus de 60 millions de tonnes de pommes par an dans le monde, dont un peu près 1,67 million de tonnes juste en France.

Il existe plus de 7500 espèces et variétés de pommes.

La pomme, du genre Malus et de la famille Rosaceae, est l’un des fruits les plus cultivés au monde.

Les français plébiscitent surtout les variétés suivantes :

  • Reinette
  • Granny
  • Gala
  • Pink Lady
  • Jonagold
  • Elstar

Les bienfaits de la pomme sur l’organisme

Manger une pomme par jour, ça facilite la digestion, modère l’appétit, contrôle le cholestérol, prévient les allergies, empêche la formation de cholestérol, nettoie le sang et prévient le cancer digestif. Rien que ça !

La pomme est excellente pour prévenir et maintenir un taux de cholestérol à un bon niveau. Cet effet est dû à la teneur élevée en pectine, que l’on retrouve dans la peau du fruit. La pectine entrave également l’absorption des graisses, du glucose et élimine le cholestérol. La forte teneur en potassium contenue dans la pulpe de pomme élimine l’excès de sodium, ce qui permet d’éliminer l’excès d’eau retenu dans l’organisme.

La pomme produit une action bénéfique sur le cœur en agissant de plusieurs façons :

  • par sa teneur élevée en potassium
  • par la présence de pectine, qui empêche le dépôt de graisses dans la paroi artérielle, évitant ainsi l’artériosclérose.
  • de plus, elle améliore la circulation sanguine, réduisant la charge de travail cardiaque, prolongeant ainsi la durée de vie utile du cœur

Le pommier du jardin : toutes les infos pratiques

Variété : Arbre fruitier
Feuillage : Caduc
Sol : Ordinaire
Exposition : soleil, mi-ombre, protégée des vents forts
Résistance à la sécheresse : moyenne
Croissance : moyenne
Rusticité : jusqu’à -30°C
Taille maximale : 2 à 10m
Prix à partir de : 30€ pour une pot de 4L
Régions Optimales : Toutes les régions de France

Un pommier dans le jardin

La fin de l’été est le temps des pommes. On dit au revoir aux melons et aux pêches, pour profiter des figues. Et vers le mois de septembre ou d’octobre, on retrouve les poires et nos fameuses pommes.

Le fait que la pomme se conserve longtemps après la récolte contribue à sa popularité. Avec le figuier, la pomme est un fruit très apprécié dans les traditions mythologiques et religieuses de plusieurs régions d’Europe et du Moyen-Orient. Les trois plus grands producteurs mondiaux de pommes sont la Chine, les États-Unis et la Turquie. En France, nous avons des conditions idéales pour la culture des pommes. Bien qu’il puisse être cultivé partout dans le pays, le pommier préfère les automnes et les hivers froids – il n’est pas toujours aussi productif lorsqu’il est cultivé trop près de la mer.

Culture et récolte des pommes en France

La culture des pommiers est relativement facile en Europe et en France particulièrement. Le pommier est rarement propagé naturellement par ses graines ; les méthodes les plus courantes sont les boutures et les greffes.

Ceci est dû au fait qu’il existe de nombreuses variétés avec un grand intérêt commercial et dont la préservation nécessite une multiplication végétative. Il existe de nombreuses façons de former les pommiers, les plus courantes étant la formation en pot et la formation en cordon. Le meilleur moment pour planter est à la fin de l’hiver et au début du printemps, lorsque la plante est encore en dormance. Le pommier fleurit au printemps et est récolté à la fin de l’été et en automne.

L’entretien du pommier de votre jardin

l'entretien du pommier
Quand il faut couper les branches d’un pommier ?

Le pommier a évidemment besoin de lumière et de soleil pour fleurir et produire des pommes en abondance. Cet arbre fruitier commun aime les sols avec un bon drainage. Un apport de fertilisant de type compost ou fumier permet d’améliorer la reprise de l’arbre. Comme toutes les plantes, il faudra veiller à arroser régulièrement les deux premières années après la plantation de votre arbre.

Maintenir un pommier en bon état demande du travail, car il faut tailler, fertiliser, éloigner les mauvaises herbes et, surtout, prêter une grande attention aux parasites et aux maladies, en appliquant des traitements préventifs et réactifs, qui doivent être de préférence biologiques.

Les ravageurs et maladies du pommier

Les pommiers sont très sensibles aux parasites et aux maladies, ce qui pousse de nombreuses personnes à utiliser des pesticides et d’autres produits chimiques nocifs en grande quantité.

Les principaux ravageurs sont les poux verts, les poux gris, les araignées rouges, les charançons des fruits, la cochenille de San José, les mouches méditerranéennes des fruits, les mineuses des feuilles. Parmi les principales maladies, citons la mouche du vinaigre et le chancre des fruits à pépins.

Les maladies dont souffrent généralement le pommier sont :

  • la tavelure
  • la moniliose
  • l’oïdium

Ces maladies envahissent l’arbre fruitier lorsque les conditions de culture ne sont pas idéales, à savoir : humidité stagnante, mauvaises herbes, plaies sur l’arbre….

Le principal traitement bio contre ces maladies du pommier est la bouillie bordelaise, qu’on peut appliquer en prévention juste après la chute des feuilles puis lorsque les fruits commencent arriver.

Cultiver un pommier, c’est aussi avoir un arbre fruitier qui produit abondamment. Les pommiers produisent en moyenne de 3 à 4 kg de pommes par mètre carré d’occupation du sol. Un pommier dit de « moyenne tige isolé » produit environ 50 kg de pommes une mauvaise année et jusqu’à 300 kg une bonne année. En comparaison, un pommier « basse tige isolé » produit plutôt entre 10 et 30 kilos.

Quoi qu’il en soit, vous pourrez remplir de nombreux paniers avec les enfants, et à vous les tartes, les compotes et les recettes en tout genre.