quand planter des fraises au jardin ?

Fraisier : planter et récolter vos fraises du jardin

Les fraises sont l’un des fruits les plus appétissants de l’été : c’est simple, tout le monde adore les fraises, que ce soit les enfants comme le plus grands !

Ce fruit irrésistible est en effet en tête des fruits les plus consommés dans le monde. Fragile et délicat, ce fruit rouge adoré possède néanmoins des bienfaits incroyables et insoupçonnés. La fraise, c’est un aliment anti-inflammatoire bourré d’antioxydant. Ce serait donc bête de s’en priver.

Planter des fraisiers dans son jardin

Le fraisier est sensible aux sols compacts, qui réduisent sa croissance en asphyxiant le système racinaire. Il a plutôt besoin d’un ensoleillement direct et d’un sol bien drainé. Il n’est pas conseillé de planter ses fraisiers dans des zones qui restent humides au printemps. Car ce type d’emplacement entraîne souvent des maladies liées aux feuilles et aux racines du fraisier.

Il ne faut pas non plus les planter dans des endroits infestés de mauvaises herbes, car le contrôle de ces dernières peut devenir assez difficile. Car les fraisiers restent à ras du sol et s’emmêlent donc facilement dans les mauvaises herbes. Veillez à désherber à la main votre sol, ou alors avec des produits naturels en amont de vos plantations. 

Choisissez si possible un endroit où il y a une source d’eau à proximité : puit, récupérateur d’eau ou robinet. Encore mieux : si vous pouvez mettre en place un goutte à goutte, c’est parfait ! Ou sinon, pensez au système des Ollas (pratique et couteux). L’irrigation est vraiment très importante pour la bonne croissance et le développement des fraises.

Comment bien préparer le sol pour cultiver des fraises ?

La culture des fraises nécessite une préparation minutieuse du sol. Pour un développement correct de la plante, il faut dans l’idéal tester le pH et la fertilité de votre sol. Les fraises préfèrent un sol dont le pH se situe entre 5,3 et 6,2. Un pH trop bas, entre 4 à 5, donne un sol trop acide et des teneurs basses en calcium et en magnésium. Ce n’est pas très difficile de connaitre la nature de votre terre de jardin, pour ensuite modifier son pH. Vous pouvez consulter notre article consacré au ph du sol de votre jardin et potager.

La première fois que vous plantez des fraisiers, le sol doit labouré ou hersé à 40-50 cm, afin de bien l’aérer. Ensuite, labourez à nouveau le sol à 20-25 cm et ajoutez de la matière organique et de l’engrais, de préférence biologique.

Bien organiser la plantation de ses fraisiers

la fraise : un fruit pour toute la famille
Quelle est la meilleure terre pour les fraisiers ?

La plantation des fraises varie selon le lieu de plantation et la région. Mais la fenêtre est assez large : il est possible de planter des fraises d’octobre à janvier. Vous pouvez choisir de planter vos fraises dans des plates-bandes ou, si vous le souhaitez, dans des pots ou des jardinières.

Si vous choisissez de les planter en billons, ils doivent avoir une hauteur de plus de 25 cm. Leur forme arrondie permet d’éviter l’accumulation d’eau. La largeur doit être comprise entre 60 et 70 cm, pour inclure deux rangées de plantes dans un seul lit.

Vous vous demandez peut être ce que sont les billons ? La culture sur billons, c’est le fait de semer ou  de planter sur de longues rangées de terre un peu en hauteur. Ce sont des sortes de longues buttes, que l’on appelle « billons ». 

Pour finir, le sol doit être recouvert de paillage. Le paillage garde le sol plus frais, permet de moins arroser, empêche la croissance des mauvaises herbes, empêche les fruits d’entrer en contact avec le sol et favorise le développement des racines de la plante. 

De plus, les fraises sont des plantes très sensibles aux basses températures.  Le paillage protège les plants des températures les plus froides, qui peuvent brûler les bourgeons et endommager les racines des fraisiers.  Vous pouvez placer votre paillage entre les rangées de fraises.

Une fois que tout est prêt, définissez vos emplacements de plantation. Vous devez laisser environ 30 cm entre les rangs et 30 cm entre chaque fraisier. Plantez le fraisier dans des trous suffisamment larges pour permettre une bonne répartition des racines (sortez les racines de la motte autant que possible, elles se développeront mieux une fois en pleine terre).

Ne plantez pas trop profondément, car la plante aura du mal à former de nouvelles feuilles, ni trop superficiellement, car la plante aura du mal à s’enraciner. Après la plantation, tassez la terre autour des plantes et arrosez-les immédiatement.

Entretien de vos plants de fraises

Tout au long du cycle de vie du fraisier, il va être nécessaire de bien entretenir la plante afin d’avoir une récolte abondante au moment venu. Voici 3 conseils qui vous seront utiles :

  • Enlevez les vieilles feuilles (favorisant l’aération et l’apparition de maladies).
  • Retirez également les stolons de la plante dès leur apparition. Cette opération favorisera la croissance de la partie aérienne de la plante, la rendant plus forte.
  • Si vous voulez une récolte de fraises plus abondante, enlevez une partie des fleurs de votre fraisier pendant la période de floraison la plus précoce.

Arroser les fraises : quelques conseils utiles

Où planter les fraisiers dans le jardin ?
Ou planter vos fraisiers dans votre jardin pour une meilleure récolte ?

Si vous choisissez de planter les fraises en billons, utilisez l’irrigation goutte à goutte.  Les racines des fraises n’étant pas très vigoureuses, vous ne devez absolument pas laisser les plantes trop longtemps sans eau.

Il existe des étapes critiques pour l’arrosage de vos fraisiers : après la plantation, après la dormance hivernale et pendant la floraison.

Au plus fort de la production, et afin d’assurer le développement et la croissance des fruits, arrosez quotidiennement vos fraisiers, car ces plantes consomment beaucoup d’eau.

Si vous choisissez une autre méthode, veillez à ce que le sol reste toujours humide, en arrosant aussi souvent que nécessaire pour y parvenir.  Faites très attention à ne pas non plus détremper le sol.

Cultiver des fraises : connaitre les fragilités des plants

Les fraisiers sont sensibles aux champignons et aux ravageurs. Les maladies peuvent donc apparaître facilement sur vos fraisiers.  Mais si vous faites attention, vous pouvez minimiser ces problèmes phytosanitaires.

Voici quelques exemples de mesures qui peuvent minimiser ces problèmes

  • Contrôler les mauvaises herbes 
  • Planter des variétés résistantes aux champignons
  • Mettre de la paille entre vos rangées
  • Planter les fraises dans un sol bien drainé
  • Oter rapidement les fraises endommagées par les maladies et les parasites

Si tout se passe bien, la récolte de vos fraises se fera entre février et juillet, selon l’endroit, le climat et la variété que vous avez choisi.

Les bienfaits de la fraise 

Si vous avez choisi de vous lancer dans la culture de fraisiers, sachez que c’est un très bon choix : ) La fraise, c’est une excellente source de vitamine C, A, B1, B2 et B9, également riche en minéraux tels que le fer, le calcium, le potassium, le phosphore et le silicium.

Les fraises sont l’un des fruits les plus étudiés scientifiquement et sont reconnues dans plusieurs domaines de la santé pour la prévention des maladies cardiovasculaires, la réduction du risque de diabète et la prévention de certains types de cancer.  

Le fraisier : toutes les infos pratiques

Variété : Plante vivace fruitière
Feuillage : Caduc
Sol : riche avec un bon drainage
Exposition : soleil ou mi-ombre
Résistance à la sécheresse : mauvaise
Croissance : moyenne
Rusticité :  jusqu’à -15°C
Taille maximale : 30cm, plus pour les variétés remontantes
Prix à partir de : environ 2€ le godet
Régions Optimales : Toutes les régions de France

Dans quelques mois, quand vos paniers seront plein, et que vous dégusterez tartes, salades de fruits et compotes, ne culpabilisez pas ! C’est tellement bon pour la santé : )