réussir l'hivernage de sa piscine : conseils

6 conseils pratiques pour préparer la saison d’hiver de votre piscine

Les baignades au soleil sont maintenant et malheureusement dernière nous. Les températures de l’automne ne nous permettent pas de profiter de nos bassins, excepté peut-être les propriétaires d’une piscine avec pompe à chaleur pour faire chauffer l’eau de leurs piscines. Il faut donc tout doucement penser à l’étape d’hivernage de votre piscine. Qu’elle soit au chlore ou au sel, il y a plusieurs conseils importants qui peuvent être appliqués pour passer un hiver sans soucis. Ils vous permettent de protéger les éléments et les équipements de la piscine sensibles au gel et pourrez continuer à les utiliser l’année prochaine. 

Faut-il vider l’eau de votre bassin en hiver ?

L’hivernage de votre bassin se déroule en plusieurs étapes. Et il commence par une question toute bête mais que nous nous sommes déjà presque tous poser. Dois-je vider ma piscine en prévision des températures hivernales ? En règle générale, la piscine extérieure passe toujours l’hiver avec de l’eau, afin de protéger le revêtement de la piscine des intempéries et des salissures. Evidemment si vous avez une petite piscine gonflable pour vos enfants, je ne peux que vous conseiller de vider l’eau.

Mais si l’eau reste dans votre piscine, elle doit bien sûr aussi être préparée aux conditions climatiques. Les parois de la piscine doivent également être protégées, car elles pourraient être endommagées par l’eau qui gèle. Il en va de même avec les équipements comme les pompes, le système de filtration, les régulateurs de Ph et de chlore par exemple.

1. Tout commence par un bon nettoyage de votre piscine

bien nettoyer une piscine pour l'hiver
Retirer les petites feuilles de l’eau d’une piscine pour l’hivernage

La piscine doit être nettoyée pour l’hiver. Armés d’une éponge de nettoyage (la fameuse éponge magique) pour piscine et des produits de nettoyage correspondants, vous devriez vous attaquer aux bords calcaires et aux bords sales. Si vous possédez un robot de piscine, faites-le passer dans la piscine avant sa sieste hivernale. Terminez par un petit passage avec une épuisette pour enlever les derniers résidus et feuilles présents sur l’eau de votre bassin.

2. Sortir tous les jeux et éléments présents dans l’eau du bassin

Même les échelles en acier inoxydable peuvent rouiller ! Par mesure de précaution, retirez-les donc de la piscine. Stockez-les à l’abri et au sec (dans votre abri de jardin par exemple) pour ne pas avoir de mauvaise surprise au printemps. Et n’oubliez un éventuel ballon ou tout autre jeu d’eau qui peut rester au fond de la piscine.

3. La bonne gestion du Ph de l’eau de votre piscine

tester le ph d'une piscine
Comment tester le pH de l’eau de votre piscine ?

Voici mon conseil très pratique : réglez le pH de l’eau entre 7,0 et 7,2. Le taux de chlore ne doit pas dépasser 0,5 mg/l. Pour la régulation taux essayez de ne pas utiliser de chlore choc. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’aucun rayonnement UV ne pénètre dans la piscine lorsqu’elle est couverte et que l’eau est assez froide, le taux de chlore se dégrade trop lentement. 

Si vous devez procéder à un ajout de chlore, faites fonctionner le système de filtration à sable pendant encore 4 à 8 heures environ pour que le chlore puisse se répartir uniformément dans l’eau de la piscine. Pendant que le filtre à sable fonctionne encore, ajoutez une quantité de produit d’entretien de l’eau suffisante pour le volume d’eau disponible.

Vous pouvez ensuite procéder à l’ajout d’un produit d’hivernage. De tels produits d’hiver ont pour objectif de réduire la formation d’algues et d’empêcher l’adhérence tenace du calcaire et de la saleté pendant les mois d’hiver. 

4. Eliminer l’eau des canalisations si vous faites un hivernage passif

Si vous optez pour un hivernage passif de votre piscine, je vous recommande de purger les canalisations du bassin. Toutes les tuyauteries doivent être et rester exemptes d’eau. Pour ce faire, ouvrez les raccords concernés et laissez l’eau s’écouler. Si, en raison de la pluie ou de la fonte des neiges, de grandes quantités d’eau pénètrent dans la piscine pendant l’hiver, les canalisations pourraient quand même se remplir d’eau et, dans le pire des cas, geler. C’est pourquoi il faut dans tous les cas placer des bouchons d’hiver dans les buses d’entrée et dans le skimmer.

5. Couvrir votre piscine avec une bâche de sécurité

Les bâches de piscine ou les bâches de sécurité de piscine sont des éléments indispensables tout au long de l’année. Ces bâches sont environ 80 cm plus grandes que les dimensions intérieures de la piscine. Elles reposent donc sur les margelles et sont fixées à l’extérieur. Les bâches de piscine de sécurité ont plusieurs avantages. En plus de sécurisé votre bassin tout au long de l’année et ainsi de prévenir rune éventuelle chute dans l’eau, elles protègent votre eau en hiver.

6. N’oubliez de régulièrement vérifier vos équipements et la température de l’eau

Même après avoir bien réaliser toutes ces étapes, il vous faudra régulièrement au fil de l’hiver continue l’entretien e votre piscine. C’est à dire vérifier que la bâche de sécurité est bien fermée, mais aussi contrôler le niveau d’eau de la piscine, même en hiver. 

Un hivernage réussi ne demande pas de gros efforts, que vous possédiez une piscine au chlore ou une piscine au sel. Mais plutôt un peu de temps et de méthode pour bien préparer votre bassin et ainsi réussir son hivernage (passif ou actif) à l’aide d’un traitement approprié.

Pensez à bien choisir le traitement pour l’eau et à mettre en place une couverture pour votre piscine.

Enfin, n’oubliez pas de ranger toutes les pièces ensemble, au même endroit, afin de ne rien perdre pour dès le retours de températures plus cléments au printemps profiter de votre piscine, si vous êtes courageux. La mise en hivernage est aussi la période pour jeter un oeil aux nombreux équipements d’une piscine : pompe de filtration, régulateurs de ph et de chlore ou encore aux margelles.