Comment fermer une piscine au sel ?

Comment faire l’hivernage d’une piscine au sel ?

Alors que les températures automnales ont fait baissé la température de l’eau de votre piscine, il faut maintenant en ce début octobre penser à l’hivernage de votre piscine au sel. Alors est ce que l’hivernage d’une piscine au sel est le même que celui d’une piscine au chlore ? Quelles sont les différentes étapes pour bien préparer votre piscine à passer l’hiver ? Et quelles sont les différences entre hivernage passif et hivernage actif ? Je vous propose de découvrir comment réussir la filtration de l’eau, quels produits utiliser et comment bien sécuriser votre piscine avec une bâche de couverture.

Quelles sont les étapes d’un hivernage d’une piscine au sel ?

Bien préparer et réussir l’hivernage de votre piscine permet de garder tous les éléments de votre bassin en bon état de fonctionnement pour la prochaine saison.

Le but est de garder votre eau prête à plonger pour le retour des beaux jours. Alors voici mes différents conseils pour bien préparer l’hivernage étape par étape. Il vous faudra une petite journée de travail pour réaliser l’ensemble des étapes.

Un bassin propre pour affronter l’hiver

C’est la toute première étape avant de procéder à l’arrêt du traitement de l’eau et au débranchement des régulateurs automatiques éventuels (pH, électrolyse). Il faut bien nettoyer l’eau de votre piscine. Si vous avez un robot nettoyeur pour votre piscine faites le passer. Puis avec une petite épuisette enlever toutes les petites feuilles résiduelles etc. Vous pouvez aussi à l’aide d’une éponge magique bien nettoyer la ligne d’eau de votre bassin.

Enfin, un nettoyage des différents équipements est aussi nécessaire (par exemple le filtre à sable (avec un lavage et un rinçage) + un détartrage).

Mon conseil : retirer les bouées gonflables, les ballons, les échelles et tous les autres produits et jeux qui sont présent dans une piscine en été.

L’eau de votre piscine : testez-là avant l’hivernage

tester ph d'une piscine
Comment faire une analyse d’eau de piscine ?

Un peu comme pour une piscine au chlore, il faut tester l’eau de votre bassin avant de débuter l’hivernage. C’est à dire qu’à l’aide de petites bandelettes vous devez vérifier le niveau de sel. Leur fonctionnement est très simple : prélevez de l’eau de votre bassin assez en profondeur (le plus au fond possible) puis tremper durant quelques minutes la bandelette. Vous pourrez ensuite réaliser une analyse de l’eau de votre piscine au sel.

Le taux de salinité de votre bassin est exprimé en milligrammes par litre.

Deux possibilités s’offre à vous après le test :

  • soit le taux est trop bas : il manque du sel
  • soit le taux est trop haut : dans ce cas il y a un excès dans votre piscine

Il faudra dans l’un et l’autre cas procédez à un réajustement du taux de sel pour revenir au taux recommandé.

Le traitement de l’eau d’une piscine au sel fonctionne avec un électrolyseur. Pour savoir si vous pouvez le stopper sachez qu’il faut que la température de l’eau doit être inférieure à 15°C. C’est en effet à partir de cette température que les capteurs de votre électrolyseur commencent à moins bien fonctionner car la conductivité de l’eau baisse.

Vous pouvez à cette température arrêter l’électrolyse, sans pour autant arrêter également la filtration de l’eau de votre piscine au sel. N’oubliez pas d’enlever la sonde pH de la canalisation.

Mettre le produit d’hivernage pour l’eau de votre piscine

Vous pouvez maintenant procéder à l’ajout dans l’eau de votre produit d’hivernage. Ce produit (composé de dimethylamine-co-epichlorohydrin) que vous trouverez chez tous les professionnels de la piscine permet notamment de limiter et d’éliminer les dépôts durant la période d’hivernage. Pour une bonne prise en compte de votre solution d’hivernage laissez votre pompe tourner durant 4 à 8 heures. Le produit sera alors parfaitement mélanger à l’eau de votre piscine.

Fermer votre piscine avec une bâche de sécurité

Quel est le meilleur système de sécurité pour une piscine ?
Quelle bâche mettre sur sécuriser une piscine ?

Il vous reste maintenant à bien fermer et sécuriser votre piscine à l’aide de votre bâche de sécurité. Car en plus de son rôle de protection pour éviter toute chute dans votre piscine, la bâche permet de fortement limiter la tombée de feuilles ou d’insectes dans l’eau. Une piscine bien couverte à donc plusieurs utilités. La couverture n’est donc pas à négliger pour passer un hiver loin des soucis.

Je vous conseille donc de procéder à un hivernage actif de votre piscine. C’est à dire ne pas couper tous les appareils de filtrations et de traitement de l’eau durant la période froide comme vous pouvez le faire avec un hivernage passif. Privilégiez plutôt un fonctionnement de la pompe et de la filtration pendant 1 à 4 heures par jour. Mon conseil : mettez en route en les programmant ces équipements durant les heures froides. Soit généralement tôt le matin entre 4 et 7 heure. C’est à ces heures que le risque de gel est le plus important en hiver. Et donc comme l’eau circule, vous diminuez très fortement le risque de voir vos équipements (comme les skimmers, les buses de refoulement, mais aussi toutes les canalisations) être pris par le gel.

C’est une méthode parmi d’autres, mais elle est testée et approuvée. Enfin pensez à régulièrement durant l’hiver, faire le pont sur les différents produits pour l’entretien de votre piscine.

Avec tous ces conseils vous devriez passer un hiver tranquille. Et ainsi avec une remise en route facilitée au printemps avec une eau et des appareils prêts à être utilisés.