Cognassier du japon : de la plantation à son entretien

Cognassier du japon : plantation et entretien de cet arbuste fruitier

Le cognassier du japon offre une très jolie floraison rouge à la fin de l’hiver et au début du printemps. Cet arbuste fruitier donne de magnifiques couleurs aux jardins qui l’accueillent. Facile à planter et à entretenir, le cognassier du Japon accepte en effet tous les types de sol et peut être planter dans toutes les régions françaises. Alors découvrons ensemble comment bien le planter et l’entretenir dans votre jardin.

Cognassier du japon : quelle est l’origine de son nom ?

Le nom commun “cognassier japonais” représente clairement l’origine de cette espèce, ainsi que sa relation supposée (en réalité inexistante) avec le vrai coing (Cydonia oblonga). Le nom scientifique Chaenomeles vient du grec khaíno et melon,  qui signifie ” observer ” et ” pomme “, ce qui veut dire que l’on a observé que cette plante produisait des fruits. L’épithète japonica indique son origine présumée.

Avant de planter un cognassier du japon : quelle croissance pour cet arbuste dans votre jardin ?

Le coing japonais a une croissance lente, mais s’adapte à de nombreuses conditions de sol et peut être taillé pour produire une plus grande floraison l’année suivante. Ses fleurs sont accompagnées de petits fruits qui ajoutent de la couleur. Il est souvent utilisé comme haie basse ou dans les jardins ouverts s’il est cultivé en groupe.

Le coing japonais fait partie des comestibles ornementaux ravissants mais peu utilisés. Le cognassier du japon est un genre de 3 espèces d’arbustes épineux à feuilles caduques, généralement de 1-3 m de haut, de la famille des Rosaceae. Ils sont originaires du Japon, de la Corée, de la Chine, du Bhoutan et de la Birmanie.

Ces plantes sont apparentées au coing (Cydonia oblonga) et au coing chinois (Pseudocydonia sinensis), qui se distinguent par leurs feuilles dentelées dépourvues de duvet, et par leurs fleurs, portées en grappes, qui ont des sépales à feuilles caduques et des styles connés à la base.

Les feuilles sont disposées en alternance, simples, et ont un bord dentelé. Les fleurs ont un diamètre de 3-4,5 cm, avec cinq pétales, et sont généralement rouge-orange vif, mais peuvent être blanches ou roses ; la floraison a lieu au début de l’hiver ou à la fin du printemps selon le temps. Le fruit est un bouton à cinq carpelles qui mûrit à la fin du printemps.

Planter et entretenir un cognassier du Japon

C’est un arbuste fruitier facile à cultiver dans tout sol raisonnablement bon. C’est pour cela que vous pourrez retrouver des cognassiers du Japon dans de nombreux jardin partout en France. Il pousse parfaitement dans les sols argileux lourds. Il supporte la pleine ombre, mais nécessite une position ensoleillée pour une meilleure production de fruits. Devient chlorotique (c’est à dire qu’il devient jaunâtre) dans les sols très alcalins. C’est enfin une plante résistante jusqu’à environ -25°c.

Comment bien tailler votre coing japonais ?

Le coing japonais peut être taillé si nécessaire après la floraison, fin février-mars sous nos climats. Pour assurer un bon étalage de fleurs pour les années à venir, une taille de rajeunissement peut être nécessaire lorsque la plante devient décrépite. Je vous conseille pour une taille réussie de votre arbuste de bien observer la forme naturelle de la plante, puis sélectionnez environ un tiers des branches si elles doivent être supprimées.
Parmi les autres bons conseils : je vous recommande de ne pas couper les nouvelles pousses de la tige. Les fleurs ne fleurissent que sur les branches âgées d’un an. Aussi les nouvelles pousses de cette année sont les fleurs de l’hiver prochain.

Il faut retenir qu’ne taille annuelle réfléchie permettra d’optimiser la floraison du coing japonais.

Les branches qui sont devenues trop longues peuvent être raccourcies, et les branches qui croisent d’autres branches doivent être supprimées.

Les fruits du cognassier du japon : surtout à consommer en confiture

recette avec les fruits du Cognassier du japon
A la fin de l’été vous pouvez cueillir les fruits de votre cognassier du Japon.

Ses fruits sont très durs, astringents et pas très agréables à manger crus, bien qu’ils se ramollissent et deviennent moins astringents par la suite. Cependant, ces fruits conviennent à la fabrication de liqueurs, de confitures et de conserves, car ils contiennent plus de pectine que les vraies pommes et les coings. Les fruits sont parfois utilisés comme substituts des vrais coings, bien que certains considèrent que les fruits des coings à fleurs ont une saveur inférieure à celle des vrais coings. Les fruits des coings en fleur contiennent également plus de vitamine C que les citrons (jusqu’à 150 mg / 100 g).

Bon à savoir : le cognassier du Japon est bonne plante mellifère, fleurissant tôt dans l’année et fournissant du pollen et du nectar.

Le coing japonais est donc un arbuste aux fleurs voyantes et aux fruits comestibles qui est apprécié pour sa culture dans les jardins, pour les haies ou comme spécimen unique. Les fruits sont amers lorsqu’ils sont crus, mais ils offrent une saveur agréable et forte pour les confitures et les gelées. A noter dans votre liste d’arbuste fruitier à posséder dans votre jardin. C’est un excellent arbuste pour les haies défensives en raison de ses épines, il est très bon pour les bonsaïs, et les longs drageons rigides qu’il produit doivent toujours être coupés.