Comment créer un jardin suspendu dans un petit espace ?

Ecrit par : 
comment réaliser un jardin suspendu ?

Généralement installé en hauteur plutôt que dans le sol, le jardin suspendu ajoute une touche de verdure aux surfaces restreintes. Cet espace vert crée non seulement un environnement esthétique et atypique, mais il optimise également l’isolation thermique et phonique des bâtiments qui le supportent. Sa mise en place nécessite l’adoption de bons gestes, allant de la sélection des plantes à leur entretien et arrosage régulier, en passant par le choix d’un emplacement adapté. En tant que spécialiste de la création de jardins suspendus, je vous propose quelques conseils pour végétaliser votre toit, votre balcon ou votre terrasse.

Choisissez les bonnes plantes pour votre jardin suspendu

Lors de la création de votre espace vert suspendu, il est nécessaire de sélectionner les plantes adaptées à ce type de format ainsi qu’à vos besoins spécifiques. Je vous conseille de choisir des espèces retombantes si vous souhaitez créer un mur végétal ou un effet de cascade.

Le pothos, le lierre anglais, la fougère de Boston et les plantules de fraise sont des exemples de végétaux qui conviennent à ce type de jardin suspendu.

Grâce à leurs feuilles luxuriantes et à leurs longues tiges, ils vous permettent de mettre en place différentes dispositions pour profiter d’un environnement naturel et agréable à la vue.

Si vous souhaitez obtenir un effet de verdure ascendante, les plantes grimpantes sont à privilégier. Vous avez ainsi le choix entre le lierre grimpant, la vigne vierge, la clématite et la glycine. Assurez-vous cependant de les cultiver sur des structures appropriées, notamment des treillis ou des grillages, afin de favoriser une croissance harmonieuse.

Pour la conception de jardins suspendus dans des espaces restreints, je recommande généralement l’utilisation de plantes compactes. C’est notamment le cas des succulentes, des mini-roses, du pétunia nain et de l’origan.

Selon le magazine en ligne bienchezsoi.net, les espèces à floraison abondante sont idéales pour créer de belles nuances multicolores. Privilégiez à cet effet un mélange de variétés telles que les géraniums, les pétunias et les lobélies. Les jardins suspendus peuvent également servir à la culture d’herbes aromatiques, qu’il s’agisse du basilic, de la menthe, du romarin, de la ciboulette, etc.

Pour garantir la stabilité, la facilité d’entretien et l’esthétique de votre jardin suspendu, je vous déconseille les plantes ayant un système racinaire envahissant ainsi que celles qui produisent des ombrages, des drupes ou des sucs.

Jardin suspendu plantes

Utilisez un conteneur ou une jardinière adaptée aux jardins suspendus

La pousse optimale des plantes de votre jardin suspendu dépend des conteneurs dans lesquels elles sont installées. Je vous conseille donc de choisir des paniers en fil métallique, dont la légèreté et la résistance aux intempéries facilitent la culture de plantes grimpantes.

Vous pouvez aussi acheter des sacs de plantation à poser sur des clôtures, des murs ou des treillis. Grâce à leur légèreté et à leur perméabilité à l’eau, ils garantissent une aération optimale des racines de vos herbes retombantes, aromatiques ou florales. Ces modèles de jardinières disposent généralement de petits orifices qui facilitent le drainage des excès d’eau.

Vous trouverez également sur le marché de nombreuses déclinaisons de jardinières polyvalentes telles que :

  • les conteneurs en plastique
  • les récipients en céramique
  • les pots en bois (cèdre ou acacia)
  • les sphères suspendues en acier

En plus d’être faciles à entretenir, ces accessoires sont équipés de crochets qui facilitent leur suspension en hauteur. Ils se déclinent aussi en une grande variété de formes, de tailles, de couleurs et de capacité de drainage.

Choisissez donc vos conteneurs en tenant compte des végétaux que vous souhaitez cultiver ainsi que de l’effet décoratif souhaité.

Si, comme moi, vous êtes passionné par le recyclage, n’hésitez pas à réutiliser vos vieilles boîtes de conserve, vos paniers en osier et vos anciennes cages d’oiseaux comme des jardinières écologiques. Il vous suffit d’équiper le dispositif d’un film géotextile et de le suspendre à l’aide de systèmes robustes (chaînes en métal, crochets en acier, cordes en nylon tressé, ancrages muraux, etc.).

Décidez de l’emplacement idéal pour votre jardin suspendu

L’emplacement choisi pour cultiver vos plantes a un impact significatif sur leur développement et la décoration environnante. Si vous disposez d’un balcon ou d’une terrasse, je vous recommande d’installer votre jardin suspendu à la rambarde ou au plafond. Selon la nature de vos plantes, assurez-vous qu’elles reçoivent une quantité suffisante de lumière naturelle et d’ombre.

Vous pouvez également créer un jardin vertical ou un treillis végétal sur un mur extérieur de votre logement qui bénéficie d’une bonne exposition au soleil. Choisissez cependant des végétaux adaptés à ce type de configuration, à l’image des plantes grimpantes ou retombantes.

Explorez toutes les possibilités de votre extérieur

La toiture, les poutres et les supports autoportants des vérandas ou des pergolas sont aussi des espaces privilégiés pour la suspension d’un jardin. Il en est de même pour les murs intérieurs (salle à manger, couloirs, etc.) et les rebords des fenêtres.

Quel que soit l’emplacement choisi, je vous conseille d’utiliser des supports de fixation adéquats afin de garantir le bon maintien de vos plantes. Veillez également à laisser suffisamment d’espace entre chaque jardinière dans le but d’en optimiser la ventilation.

Rassemblez les outils nécessaires pour suspendre vos plantes

La création d’un jardin suspendu nécessite l’utilisation d’un ensemble d’outils pratiques tels que les crochets, les ancres, les vis et les chevilles. Qu’ils soient fixés au mur ou au plafond, ces accessoires servent à créer des structures robustes qui assurent le bon maintien et la stabilité de vos conteneurs.

Vous aurez également besoin de :

  • un tournevis, pour fixer solidement les dispositifs de suspension
  • un mètre ruban, pour mesurer avec précision l’espace entre les conteneurs
  • une échelle, pour accéder facilement aux zones en hauteur
  • une perceuse électrique, pour créer des trous supplémentaires dans le mur
  • une paire de gants, pour travailler en toute sécurité.

Pour garantir la verticalité et l’esthétique de vos jardinières, l’utilisation d’un niveau à bulle est fortement recommandée. Prévoyez aussi des pinces et des marteaux pour faciliter vos travaux. Ne manquez pas d’acheter des gouttières à fixer le long de votre mur ou de votre clôture afin d’optimiser l’irrigation de votre jardin suspendu.

Si vous ne disposez pas des outils ou des compétences requises pour mettre en place votre espace vert, je vous conseille de demander l’aide d’un jardinier compétent ou d’un expert en bricolage. Ce dernier saura tenir compte de vos besoins et de la configuration de votre espace pour effectuer une installation soignée.

Entretien jardin suspendu

Entretenez régulièrement vos plantes

Il est nécessaire d’entretenir les plantes de votre jardin suspendu afin de conserver leur aspect florissant tout en évitant les risques d’infestation de ravageurs, de sécheresse, de croissance excessive et d’encombrement.

Je vous recommande donc d’arroser régulièrement vos plantes suspendues, après avoir vérifié le niveau d’humidité du substrat. Pour ce faire, insérez votre doigt dans le sol et déterminez s’il est sec à environ 3 cm de profondeur.

Si c’est le cas, arrosez votre plante en tenant compte de sa variété, de la saison et des conditions environnementales. Évitez toutefois une irrigation excessive, au risque de provoquer la pourriture des racines.

N’oubliez pas la fertilisation de vos plantations

Pour favoriser une floraison saine et abondante de vos plantations, je vous conseille de fertiliser le substrat existant à partir de nutriments adaptés. Rendez-vous donc dans les boutiques commercialisant des produits de jardinage pour acheter des engrais et des fertilisants écologiques.

Il est également nécessaire de surveiller la pousse de vos plantes afin de retirer les feuilles endommagées ou jaunissantes. Si vous cultivez des végétaux grimpants ou rampants, n’hésitez pas à les tailler ou à les élaguer afin de maintenir leur forme compacte et attrayante.

De plus, en inspectant les feuilles, vous pourrez détecter d’éventuels signes d’infestation (pucerons, cochenilles, acariens, etc.). Cela vous permettra de lutter efficacement contre les ravageurs, que ce soit grâce à un insecticide naturel ou à un piège à insectes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

D'autres articles consacrés au jardin