Où planter un poirier dans le jardin ?

Le poirier : tout savoir sur cet arbre fruitier du jardin

Parmi les arbres fruitiers stars du jardin et du verger, le poirier est toujours en tête de liste. Bien connu par les jardinier sous son nom latin Pyrus Communis, il fait la joie des petits et grands avec des fruits aimés par tous. Les poires se mangent directement après cueillette et peuvent donner de très bonnes confitures, gâteaux, tartes etc. Pour manger vos poires du jardin, voici ce qu’il faut savoir sur cet arbre fruitier de sa plantation dans votre jardin/verger à son entretien pour des fruits pour toute la famille.

Plantation du poirier : choisir la bonne période

Le moment idéal pour planter un fruitier comme le poirier est l’automne, mais on peut aussi le planter en hiver. Il faut savoir que le poirier est un arbre fruitier qui peut atteindre jusqu’à 20 mètres de haut, mais en général plutôt 7 à 10m. Sa durée de vie moyenne est d’environ 65 ans.

Pour une bonne croissance, il a besoin d’un sol homogène et profond, exempt de mauvaises herbes pendant les quatre premières années. Le substrat doit de préférence être riche en matière organique et fertile.

Le poirier doit être cultivé dans un endroit ensoleillé et protégé du vent. Vous devez savoir que les poiriers tolèrent mieux le froid que la chaleur. Et bonne nouvelle si vous voulez en planter dans des régions soumises au gel, les poiriers sont plus résistants au gel que les autres espèces.

Le saviez-vous ? Le poirier apparient à la famille des Rosaceae : comme les pommes, les coings, les cerises ou les pêches.

La plantation en pleine terre est donc facile. Je vous propose une petite liste de conseils et d’étapes pour planter en pleine terre votre arbuste :

  1. Creusez un trou de deux fois la taille de la motte. Vous pouvez utiliser une tarière au besoin.
  2. Mettez de côté la terre qui a été enlevée.
  3. Placez des pierres au fond du trou pour favoriser le drainage. Vous pouvez prendre celles du jardin.
  4. Humidifiez les racines du poirier et coupez soigneusement les plus longues.
  5. Ajoutez un peu de compost (fait maison évidemment) et de terre.
  6. Introduisez le poirier et continuez à le recouvrir de terre.
  7. Avec l’aide d’une autre personne, tenez le poirier et plantez un pieu entre les racines.
  8. Ajoutez la couche de terre végétale mélangée au compost.
  9. Tassez la terre jusqu’à ce qu’elle soit ferme.
  10. Arrosez jusqu’à ce que le sol soit suffisamment humide.
  11. Paillez avec de la matière organique autour du tronc, en évitant de le toucher.
  12. Attachez le piquet au tronc de l’arbre avec des rubans solides.

Il faut les soigner juste avant la floraison des fruits, qui a lieu en avril.

Comment prendre soin de votre poirier ?

Comment entretenir des poiriers ?
Conseils et astuces pour bien entretenir votre poirier

Pour que votre arbre vous donne des poires il faut un entretien régulier comme pour tous les autres arbres fruitiers de votre jardin, comme le pommier par exemple.

La taille d’un arbre fruitier est une tâche qui demande de la technique. Mais elle n’est pas extrêmement difficile. Une jardinier.e débutant.e peut parfaitement réaliser ces quelques gestes avec un peu de pratique. 

Conseil : Il est important d’utiliser des outils de qualité avec des lames bien aiguisées.

Le moment idéal pour la taille est l’hiver, lorsque la croissance s’arrête. Les poiriers ont besoin d’être taillés pendant leur formation jusqu’à 3 ou 4 ans plus tard.

Ensuite, on procède à la taille d’entretien. Chaque branche a des bourgeons de bois. Ils ont besoin d’être taillés. Et oui chaque fruit se mérite !

Quelques variétés de poires pour faire votre choix

les différents variés de poires
Quelles sont les meilleures variétés de poires ?

Je vous propose une petite liste de quelques variétés de poiriers pour que vous puissiez faire votre choix et planter la variété qui vous convient.

  • Le poirier Blanquilla

Également connue sous le nom de Blanca de Aranjuez (blanquilla de aranjuez), cette poire se caractérise par sa taille moyenne, sa couleur verte peu intense et sa peau lisse et brillante. Il a une chair juteuse et une petite graine. C’est la variété de poire la plus produite en Espagne et elle est généralement récoltée entre août et septembre.

  • Le poirier conférence

C’est une variété d’origine anglaise qui se récolte entre octobre et février, ce qui en fait une variété de poire d’hiver. Il a une taille moyenne et une forme allongée, sa peau est fine, rugueuse et se caractérise par des tons verts et bruns. C’est un excellent fruit de consommation, qui peut aussi vous servir dans vos desserts fruités.

  • La poire citron (sisi)

Bien que communément appelée Pera Limonera – en raison de la couleur jaune caractéristique de sa peau – cette poire est également appelée Docteur Jules Guyot. Originaire d’Italie, cette poire est l’une des variétés dont la taille est supérieure à celle des autres types de poires et dont la chair est assez juteuse et tendre. C’est précisément pour cette raison qu’elle est l’une des variétés préférées des plus jeunes membres de la famille. On peut le trouver dans les magasins de fruits et légumes pendant les mois d’été, notamment en juillet et en août.

  • La poire Williams : faut-il la présenter ?

Cette poire est également appelée Barlett et est d’origine anglaise. C’est une variété de poire de taille moyenne à la chair sucrée, juteuse et aromatique. En raison de ces caractéristiques, c’est un type de poire largement utilisé pour la mise en conserve et la fabrication de liqueurs. Vous pouvez les trouver dans le magasin de fruits en août et septembre.

  • La Poire Comice : un délice français

La « Doyenné du Comice » est la troisième poire préférée des français, derrière la William’s et la Conférence. Elle est de couleur jaune, un peu rosé par endroit et sa taille est plutôt grosse à très grosse. La chair est délicieuse et sucrée, mais attention c’est un fruit délicat qui tolère peu d’être cogné. Un fois cueillie, il faut donc la manger ou la cuisiner rapidement.

Quelles sont les maladies que peuvent rencontrer les poiriers du verger ?

Il y a tout d’abord la tavelure du poirier. C’est une maladie fongique qui provoque une pourriture brune étalée sur les fruits, avec parfois des pustules fongiques blanches en surface. Elle est généralement plus grave pendant les étés humides.

Remède : Enlevez tous les fruits pourris dès que vous les voyez et détruisez-les, cela empêchera la propagation de la pourriture.

Autre nuisible possible : L’Acarien du poirier. Cet acarien est un problème courant sur les feuilles de poirier, provoquant des cloques jaunes ou rouges qui finissent par devenir noires. Les dégâts sont inesthétiques mais n’affectent pas la récolte.

Remède : Il n’y a pas de contrôle autre que l’enlèvement des feuilles endommagées.

Peut-on cultiver un poirier en pot (sur une terrasse ou un balcon) ?

Oui ! Et c’est assez simple. Donc si vous voulez cultiver un poirier dans un conteneur ou un pot, vous devez choisir un poirier qui a été greffé, car tous les poiriers commerciaux existants sont greffés. La cime de l’arbre est greffée sur différentes racines (appelées porte-greffes) et les racines contrôlent la taille de l’arbre. Par conséquent, lorsque vous choisissez un poirier, vous devez vous assurer qu’il est greffé sur un porte-greffe de conteneur.

Quelques recettes faciles pour débuter vos poires du jardin

des recettes de cuisines avec des poires
Quelles sont les meilleures recettes de cuisine avec des poires (du jardin) ?

Maintenant passons en cuisine ! Voici quelques idées de recettes pour cuisiner vos poires et les déguster en famille :

  • une Salade de pâtes aux poires et aux noix
  • une tarte poire amandine
  • une confiture de poire à la cardamome
  • des poires pochées au vin rouge
  • une pizza au gorgonzola avec jambon, poire et noix

Bien sur il existe des centaines de recettes. Les sites ne manquent pas et les vidéos non plus. Je vous laisse faire vos recherches en vous inspirant de ces quelques exemples, ou même, inventer votre propre recette.

Le poirier : le tableau récapitulatif de cet arbre fruitier

Variété : arbre fruitier
Feuillage : Caduc
Sol : éviter les sols calcaires
Exposition : soleil ou mi-ombre
Résistance à la sécheresse : bonne
Croissance : moyenne
Rusticité :  jusqu’à -15°C / arbuste fruitier très rustique
Taille maximale : 20 mètres – 7 à 10m normalement
Prix à partir de : 47€50 le pot de 10l
Régions Optimales : Toutes les régions de France

Avec ces quelques conseils, vous devriez réussir à planter facilement un ou plusieurs poiriers dans votre jardin. A vous de choisir la variété qui vous convient et de lui donner tout votre amour de jardinier.e. Vous pouvez le planter près de vos plantes favorites ou créer un petit verre si vous en avez l’espace. Avec quelques fleurs vous pouvez même créer une jolie allée.