poele à bois qui fume : que faire ?

Poêle à bois qui fume : quelles sont les meilleurs solutions ?

Lorsqu’il est temps de remettre en route votre poêle à bois il peut arriver que celui-ci rencontre quelques soucis à l’allumage. L’un des plus courants est le fait que votre poêle à bois puisse émettre de la fumée en grande quantité dans votre maison. Il existe plusieurs raisons à cela. Bien souvent il est facile de trouver l’origine de cette fumée et de résoudre le problème rapidement. Je vous propose quelques astuces et conseils pour mieux comprendre ce phénomène et y remédier.

Plusieurs raisons pour que la fumée, au lieu de sortir par le conduit entre dans notre maison

Il existe de multiples causes pour qu’une cheminée qui fonctionnait parfaitement l’année dernière, rencontre cette année, un problème du type : toute la fumée est sortie à l’intérieur de la pièce où elle était installée.

Bien souvent ce sont des oiseaux qui peuvent en être la cause. Car dans de nombreux cas, les oiseaux ont fait un nid et ont bouché le conduit de fumée. D’ou l’utilité de bien faire contrôler votre installation au début de chaque saison pour un fonctionnement parfait durant la saison hivernale.

Dans cette même thématique vous avez peut être placer un filet métallique pour empêcher les oiseaux d’entrer, mais celui-ci s’étant bouché, en raison d’une accumulation de gravillons et de suie, la fumée n’est plus évacuée non plus. Dans ces cas le problème ne vient pas de votre appareil : votre poêle ou votre cheminée n’y sont pour rien.

La fumée pénètre dans la pièce, juste au moment où la cheminée est allumée

Dans ce cas de figure, votre appareil est froid, et le conduit est froid aussi. Ce soucis est assez connu et assez simple à comprendre. Il se produit car la fumée essaie de déplacer l’air qui se trouve au-dessus d’elle à l’intérieur du conduit, mais comme elle est plus froide que l’air de la pièce où la cheminée est installée, elle cherche le chemin le plus simple pour elle, et se dirige donc vers l’intérieur. Ne vous inquiétez pas, il y a une solution très simple.

Vous pouvez utiliser du bois fin, qui produit beaucoup de flammes et peu de fumée (au lieu de bûches épaisses), ainsi les flammes vont chauffer la cheminée et les tuyaux ou le conduit rapidement, la dépression sera créée, et ensuite on remet des bûches fines et des bûches épaisses qui durent plus longtemps, ainsi on peut éviter le problème.

Mon conseil pratique pour un allumage réussi de votre poêle à bois

Avec un poêle à bois, la plupart des personnes ont l’habitude d’allumer le feu puis de fermer la porte, ce qui force le tirage, provoquant davantage de fumée dans la chambre de combustion, et comme l’appareil et les tuyaux sont froids, la fumée s’échappe par la vitre, la porte et le tiroir à cendres. 

Je vous conseille pour éviter ce désagrément d’ouvrir le clapet de tirage pour laisser passer un filet d’air jusqu’à ce que l’appareil et les tuyaux chauffent, puis de recharger le bois, et ensuite de fermer la porte.

Le problème de la créosote pour vos fumées

Pendant l’utilisation de votre poêle, de la fumée monte par le tuyau d’évacuation de la cheminée.

Elle enduit progressivement et à fur et à mesure de vos feux, le tuyau d’un sous-produit appelé créosote.

Eh bien, au fil du temps, l’accumulation de créosote devient plus épaisse car le tuyau d’évacuation devient de plus en plus petit.

Non seulement un tel revêtement est dangereux, car il est hautement inflammable, mais il crée un problème de fumée qui s’aggrave progressivement à mesure que la créosote s’accumule et que le conduit devient de plus en plus étroit. Dans ce cas l’intervention d’un professionnel est indispensable, pour retrouver un fonctionnement normal de votre poêle et de son conduit.

Pensez à utiliser la bonne essence de bois

Des fumées sont possibles, en particulier si vous utilisez du bois encore humide ou si vous brûlez beaucoup de papier. C’est un soucis parfois rencontré lorsque l’on utilise comme bois de chauffage les rondins “préfabriqués”.

Le bois qui n’a pas été suffisamment vieilli a une teneur en humidité plus élevée, ce qui crée non seulement un feu plus fumeux, mais aussi une plus grande accumulation de créosote dans la cheminée.

En fait, je vous conseille, comme taux d’humidité idéal du bois de chauffage, un taux inférieur à 25 % si vous ne voulez pas avoir de problème de fumée.

En règle générale, il est conseillé d’avoir du bois de chauffage âgé de six mois à un an.

Préalablement fendu pour qu’il sèche plus vite et stocké à l’abri de la pluie et de la neige, car le bois sec se réhydrate par temps humide, il est donc conseillé de couvrir le tas de bûches s’il se trouve à l’extérieur.

Avec ces quelques solutions, vous devriez mieux savoir comment résoudre un problème de fumée lié à votre mode de chauffage dans votre maison. Je ne peux aussi que vous conseiller les forums Internet et d’y laisser quelques messages si votre cas est plus spécifique. Vous recevrez certainement des réponses pertinentes pour vous aider dans la résolution de votre soucis de fumées. Et bien entendu de faire appel à un installateur professionnel pour connaitre l’origine des fumées : combustion, de ventilation, besoin d’un ramonage etc.

D'autres articles consacrés au jardin